L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 … mais un bébé ça se fait à deux !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: … mais un bébé ça se fait à deux !   Mar 19 Mai - 22:55

Comment naît cette envie de paternité ?
Intime, le désir d’avoir un enfant peut survenir à différents moments dans la vie d’un homme : lorsqu’il pense avoir trouvé la bonne personne, quand il se sent stable professionnellement ou encore lorsque le tic-tac de son horloge biologique s’accélère.

Cependant, certains éléments peuvent expliquer comment naît le désir de paternité et pourquoi il peut apparaitre à un moment plutôt qu’à un autre.
On ne vous apprendra rien : les hommes et les femmes ne fonctionnent pas de la même manière.
Et ceci est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’enfants !


Alors que les femmes font intervenir, dès le projet de grossesse, la dimension affective, les hommes, eux, sont beaucoup plus cérébraux.
En effet, si les prémices de ce désir commencent pour les femmes, dans leur corps, ils débutent, pour les hommes, dans leur tête.
Il leur faut réfléchir, parfois pendant plusieurs années, avant de s’estimer prêts à entrer dans la paternité.

Pourquoi ?
Tout simplement parce l’une de leurs priorités est d’être parvenus à une stabilité amoureuse, familiale, professionnelle et, surtout, financière avant de penser à avoir un enfant.
Le principal souci - et donc angoisse - d’une grande majorité des hommes étant de pouvoir subvenir aux besoins de leur famille.

Parfois, même après avoir atteint la stabilité financière, il existe des hommes chez qui le désir de paternité ne se révèle que lors de la grossesse de leur compagne, souvent même au moment de la première échographie.

Car même si l’envie est déjà présente lors de la conception, l’idée d’un bébé est toujours plus abstraite pour un homme que pour une femme. Cette dernière porte l’enfant et le sent grandir en elle.


L’homme, lui, malgré toute l’implication dont il peut faire preuve, est extérieur à cela.
L’échographie intervient alors comme un révélateur puisqu’elle lui permet de mettre une image sur l’idée qu’il a de son bébé. Cela l’aide à ancrer son existence dans le réel, et par là même, souvent, à sentir naître le profond désir de paternité.


Importante est également la place qu’occupe l’histoire personnelle.

Et plus précisément, l’image que l’homme a de son propre géniteur, en tant que fils. Car le comportement du père, qu’il ait été bon ou mauvais, a une influence sur l’envie de devenir père à son tour.
Par exemple, un fils ayant eu un géniteur absent et indifférent pourra réagir de deux façons différentes : soit il ne verra jamais naître en lui un désir de paternité de peur de reproduire ce qu’il a vécu, soit, au contraire, il éprouvera une envie irrépressible d’avoir un enfant afin de donner ce qu’il n’a pas reçu.

Dans les deux cas, le désir sera conditionné par l’expérience vécue.Le désir d'enfant est-il identique chez l'homme et la femme ?

Quand apparaît ce besoin de paternité chez ces messieurs

On a souvent enfermé le père dans l’image de l’autorité et négligé son importance dans l’épanouissement des enfants. Si tous les pères ne sont pas au square dès 16 h 30, leur rôle a considérablement évolué depuis plusieurs années et on parle même des "nouveaux pères"… Le point sur leur place dans la famille et leurs nouvelles fonctions…
On a longtemps pensé que seule la mère était indispensable au bon développement de l’enfant. On sait maintenant que le rôle du père est loin d’être secondaire... au-delà de la figure d’autorité traditionnelle, il exerce une influence positive sur l’ensemble de la personnalité de l’enfant, et ceci dès son plus jeune âge.

Le père fouettard…

La psychologie du XXe siècle s’est accordée à attribuer essentiellement au père la fonction de représentant de la Loi : c’est lui qui, par le fait son existence (au moins dans l’esprit de la mère), empêche symboliquement que la relation fusionnelle mère-nourrisson ne se prolonge plus que nécessaire. Cela permet ainsi à l’enfant de s’ouvrir au monde des autres.
Le père incarne et transmet à l’enfant les règles qui lui permettront d’acquérir force de caractère, pouvoir de contrôle, sens moral et désir d’affirmation positive de soi. La figure traditionnelle du père se situe donc du côté de l’autorité et il joue un rôle dans la socialisation.

Modèle d’identification…

Il est également établi que le père joue un rôle important dans la construction de l’identité sexuelle de l’enfant. Pour le garçon, il est un modèle d’identification : celui à qui il va chercher à ressembler. Pour la fille, il est une sorte de modèle idéal de l’autre sexe : celui qu’elle cherchera à retrouver après la puberté.
Dans cette perspective classique, c’est à la mère d’apporter à l’enfant en bas âge affection et présence active; le père n’a pas de rôle à jouer avant la fin de « l’âge tendre ».
La fonction qui lui est attribuée est symbolique et sa présence effective n’est pas considérée comme indispensable au tout jeune enfant.
Ce qui importe, c’est que le père existe dans la pensée et la parole de la mère, indiquant ainsi au petit qu’il n’est pas l’unique objet de son désir. Si ce schéma reste valable pour la plupart des psychologues, il n’explique pas l’influence éventuelle du père en tant que présence affective et effective. Or les temps changent et les pères aussi...

Le rôle traditionnel accordé au père est lié à une conception schématique et dépassée du couple : à l’homme, le monde extérieur et la fonction économique ; à la femme le foyer et la fonction affective. Il est également lié à un modèle de structure familiale construite pour durer.
Or le couple a évolué.

Les femmes ont investi le monde du travail et les pères ont tendance à s’impliquer davantage auprès du jeune enfant, dans les jeux, mais aussi dans la vie quotidienne, les repas, les bains… La structure familiale a éclaté pour faire place à une mosaïque de structures différentes (monoparentale, familles recomposées…). Enfin, la vision des rapports au sein de la famille a changé !
La femme n’accepte plus d’être réduite à la maternité. Les hommes sont de plus en plus enclin à renoncer au principe de la puissance paternelle.

Ils sont prêts à se reconnaître sensibles, affectueux envers leurs tout jeunes enfants, sans que cela porte atteinte à leur identité masculine. Un nouveau modèle de père s’ébauche aujourd’hui…

Quel est l’impact sur le développement de l’enfant ? Qu’apportent les "nouveaux pères" à leurs enfants ?

Plusieurs études récentes ont été menées sur l'influence de la présence physique et active des pères auprès des tout-petits. Elles ont montré que cette présence les prépare plus efficacement et plus rapidement que ne le ferait la mère à s’aventurer dans le monde extérieur.

Ils seraient plus vite à même de se débrouiller tout seul, de se faire reconnaître et accepter dans un groupe d’enfants et d’intégrer les règles de la vie collective. Par ses taquineries, ses tentatives de déstabilisation, le père incite l’enfant à s’adapter à la nouveauté. Par sa tendance à encourager l’exploration, il le prépare à affronter l’inconnu. Par son inclination pour les jeux physiques (chatouilles, luttes simulées…), il contribue à le sensibiliser au respect des règles et de l’adversaire. Les « nouveaux pères » exercent donc une action dynamisante dès les premières années de la vie de l’enfant, en l’aidant à faire le pont entre l’affirmation de soi dans la famille et l’affirmation de soi à l’extérieur.

Un rôle affectif aussi fort que celui de la mère ?

Un domaine des relations père-enfant que les études n’ont pas encore exploré reste celui de la forme que peut prendre leur attachement affectif, domaine traditionnellement réservé à la mère. Il a toutefois été prouvé (assez récemment) que l’enfant de moins de 1 an était susceptible de s’attacher à plusieurs personnes, et donc à son père. Toutefois, si l’enfant est en situation de détresse, la mère reste la plus à même de le réconforter.

http://www.doctissimo.fr

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: … mais un bébé ça se fait à deux !   Mar 19 Mai - 23:06

Chacun avec nos expériences, avons été ou sommes ou seront confrontés à la décision de devenir parents !

Poa une mince affaire …

Aussi je vous ai posté cette petite synthèse afin de pouvoir échanger sur le sujet …

Chacun à l’âge qu’il a aujourd’hui pourra ainsi exprimer ses désirs et ses craintes, ses questions aussi, charge à ceux qui se sont reproduit de bien vouloir les guider de leurs expériences et de répondre à leurs interrogations …

Maarcii d’avance à eux !!!


_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: … mais un bébé ça se fait à deux !   Mar 19 Mai - 23:33

Bon bah allons-y !!!

Vers 20 ans je me souviens avoir eu un désir d’enfant très fort, famille nombreuse style équipe de rugby, de quoi en faire fuir plus d’un !
Puis cela à complètement quitté mon esprit, la personne avec qui j’étais n’étant poa à mes yeux le père que je souhaitais pour ma progéniture !!!

Aujourd’hui l’horloge biologique tourne, mais la médecine m’accorde du crédit, la question qui ne se posait pas pourrait réapparaitre !

Aussi, voyons un peu ce qui pourrait me traverser l’esprit !

En ce qui me concerne :
Serai-je une bonne mère ? Piouf poa la moindre idée, je crains de manquer de patience !

Le papounet !
Eux faire un bébé toute seule c’est non ! Pour ça se fait à deux et c’est une histoire d’amour, j’ai poa cédé aux pressions alentours c’est poa pour le faire aujourd’hui !
Je souhaiterai un super papounet, attention je mets la barre haut !

Le couple !
Arf, poa simple pour moi, un truc magique, une aventure à deux, ensemble, avec beaucoup beaucoup d’amour, de tendresse et de complicité !

L’environnement !
Ouille ! Assurer financièrement, faire que l’on ne manque de rien sans pour autant que cela soit démesuré ! Vivre simplement … Là j’avoue que le contexte actuel ne fait rien pour me rassurer !

Pour mon égo on va dire !
Donner une descendance à ma famille, suis la dernière ! Faire ce cadeau à celui que j’aime et recevoir le même !
Construire des projets en commun, pour le voir grandir et me rendre chèvre, nous faire nous croquer le nez …

La maternité, en elle-même ne me fait poa peur, c’est après que cela risque de se corser sérieusement !
Mais il clair que je veux un père, donc poa sérieux s’abstenir !!!
Pouvoir me reposer complètement sur lui dans le cas où il m’arriverait quelque chose, du solide quoi !!

L’âge, fichtre, poa trop de crainte vu que je serai encore au taff à 60ans alors qu’il en aura 20 dirons nous !

flower Euh si une peur celle de devenir complétement accro !

Oups j'oubliais le nombre ! Bah un pour commencer ... Si dame nature me faisait un sale coup bah on ferai avec ...

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
Roxy59
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 615
Age : 30
Localisation : Douai
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: … mais un bébé ça se fait à deux !   Mer 20 Mai - 21:57

Oula alors moi je ne me vois pas avec un bébé mais la question ne s'est pas encore posée sérieusement et je n'ai pas connu le pére idéal.

Test de grossesse, peur au ventre ça je connais mais ouf c'était négatif sinon je ne sais pas comment j'aurais réagit.

Pour la suite on verra bien, une maison avec un jardin ou l'enfant pourrait jouer tranquillement, un pére idéal présent pour l'enfant et pour moi et surtout l'argent pour que cet enfant ne soit pas privé de choses et d'autres sans pour autant trop le gater.

Je ne sais pas si je serais une bonne mère, j'aurais surtout peur pour quand il serait malade ne pas pouvoir le guérir convenablement, mais il est vrai que je me sens bien avec les enfants, encore hier j'ai été l'aimant au mc do d'un petit bout d'à peine 3 ans qui voulait rester avec moi donc oui pourquoi pas plus tard un enfant à moi et à cet homme qui me convaincerait, un mélange d'un amour réciproque ça ne peut qu'être parfait

Mais pour le moment la question ne s'est pas posée et je n'y pense pas donc on verra je rééditerais peut être ce post d'ici quelques années lool
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: … mais un bébé ça se fait à deux !   Mer 20 Mai - 22:06

pfff ...

C'est clair dans ta tête !!
Et le père idéal il ressemble à quoi hein ? tu le sais toi ?! faut demander un CV ?

Pis aujourd'hui tu te poses poa la question, mais quand tu auras mon grand âge ...
Me la suis jamais trop posée non plus !
Faut dire qu'on m'a bien polluée avec ça ...
Genre alors, quand es-ce que je tricote ???

Es-ce que ça se demande seulement ...
On doit en causer je pense, ...
T'aménes ça après le dessert et avant le JT ??

Maarci poussinette !

Et les males ils sont où ??? ça se bousculent poa ...
flower

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: … mais un bébé ça se fait à deux !   

Revenir en haut Aller en bas
 
… mais un bébé ça se fait à deux !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saviez-vous que les chats ont une mission dans notre vie?
» farine de riz, oui mais j'en fais quoi???
» Que faire sans Bac, mais avec niveau Bac?
» Apres le CAP, BEP électrotechnique, On me propose MEI mais jaime pas beaucoup
» premier trimestre difficile mais ça se calme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: SPIRITUALITE :: CONCEPT-
Sauter vers: