L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Scientologie : secte ou religion ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Scientologie : secte ou religion ?   Dim 9 Aoû - 0:07

Reconnue comme religion aux Etats-Unis, l’Eglise de scientologie, considérée comme une secte en France, y est jugée à partir du 25 mai, pour "escroquerie en bande organisée" et/ou "exercice illégal de la pharmacie". En cas de condamnation, elle risque la dissolution.


L’Eglise de scientologie est une nouvelle fois devant la justice. Le mouvement, fondé en 1954 aux Etats-Unis par Ron Hubbard, un auteur de science-fiction, est poursuivi en France, en tant que personne morale, pour "escroquerie en bande organisée" et/ou "exercice illégal de la pharmacie". Outre l’Association spirituelle de scientologie et sa librairie, basées dans le XVIIe arrondissement de Paris, sept scientologues (dont Alain Rosenberg, directeur général du Celebrity Centre) comparaissent, à partir du 25 mai 2009, devant le tribunal correctionnel de Paris.

En onze journées d’audience, le tribunal va examiner les plaintes de deux anciennes adeptes. L’une déposée en 1998 par une jeune femme, qui, après avoir été abordée par des scientologues pour un test de personnalité gratuit, a fini par dépenser 30 000 euros pour des cours "de communication et de réparation de vie", l’achat de livres, de médicaments et d’un "électromètre" (appareil électrique présenté comme un outil important dans le cursus des adeptes). La seconde plaignante indique avoir été contrainte par son employeur à suivre des cours de communication de la scientologie, avant de la licencier. Trois autres plaintes ont été retirées après un accord financier avec le mouvement.

Aboutissement d’un long bras de fer, ce procès qui se déroulera jusqu’au 17 juin, peut se révéler capital pour l’organisation, qui revendique 12 millions de membres dans le monde, dont des milliers en France, avec plusieurs structures régionales. Car si l’escroquerie était reconnue, au regard du Code pénal, la branche française de l’Eglise de scientologie pourrait être dissoute. Les personnes physiques, quant à elles, encourent jusqu’à dix ans de prison et un million d’euros d’amende.

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1164

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Scientologie : secte ou religion ?   Lun 10 Aoû - 0:02

Depuis les propos prêtés à la directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy sur les mouvements sectaires en France, l’Eglise de scientologie est revenue au centre du débat politique. Considérée comme une secte dans les rapports parlementaires français, régulièrement poursuivie par les tribunaux, elle bénéficie du statut de religion comme aux Etats-Unis.

"En France, les sectes sont un non-problème" : cette phrase attribuée à la directrice de cabinet du président de la République, Emmanuelle Mignon, dans un entretien au magazine VSD du 20 février, a relancé, quelques semaines après les critiques formulées par Michèle Alliot-Marie à l’encontre de la Miviludes, la polémique sur l’orientation que souhaite donner le gouvernement dans la lutte contre les dérives sectaires.

Tout en démentant formellement ces propos dans un communiqué, la conseillère du chef de l’Etat s’est expliquée dans les colonnes du Figaro sur son approche sur cette question.

Revenant sur les propos rapportés par VSD selon lesquels elle juge "scandaleuse" la liste des mouvements sectaires établie en 1995 par une commission parlementaire, elle a expliqué : "Cette liste venait des Renseignements généraux et a été retranscrite dans un rapport parlementaire sur les sectes sans vérifications approfondies (…). Personne ne conteste aujourd’hui que certains mouvements n’auraient pas dû y figurer." Et d’ajouter en citant l’Eglise de scientologie : "Si ces mouvements ne troublent pas l’ordre public, il n’y a pas de raison de les interdire par respect pour la liberté de conscience."

Une mise au point qui, loin d’éteindre les crispations, a placé l’Elysée face à une nouvelle polémique sur les mouvements sectaires, le statut juridique et l’appréciation de la qualité de secte de l’Eglise de scientologie.

Reconnue comme une religion dans plusieurs pays européens et aux Etats-Unis, cette organisation est considérée comme un mouvement sectaire, en France, depuis 1995.

A la différence d’autres pays où la reconnaissance des religions repose sur un régime déclaratif, l’Etat français, sur la base de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, ne définit pas la religion. Dans ce cadre, plusieurs commissions d’enquêtes ont été initiées à l’Assemblée nationale afin d’enquêter de manière plus approfondie sur le phénomène sectaire.

D’après les informations fournies par les Renseignements Généraux, la commission d’enquête parlementaire sur les sectes a établi, dans son rapport de 1995, une liste de 173 mouvements jugés sectaires, dont l’Eglise de scientologie, auxquels se sont ajoutés par la suite d’autres groupes dans le rapport de 1999. N’ont été retenus que les mouvements remplissant au moins un des dix critères de comportement sectaire définis, tels que l’emprise mentale, des exigences financières exorbitantes, les violences, le discours radical, ou bien encore la rupture avec l’environnement familial.

Les autorités françaises reprochent à l’Eglise de scientologie des pratiques de "déstabilisation mentale" et d’escroquerie. Un motif qui avait valu à son fondateur Ron Hubbard, en 1978, d’être condamné à quatre ans de prison. En 1997, des scientologues, poursuivis pour le suicide d’un adepte, qui s’était endetté pour payer une cure de "purification", avaient en revanche été relaxés à Lyon. Deux ans plus tard, cinq scientologues étaient condamnés, à Marseille, pour escroquerie, et en 2002, l’association scientologue d’Ile-de-France a été condamnée, avec son président, pour le fichage illicite d’anciens membres.

Plus récemment, en Italie, un fait divers impliquant un haut responsable du Celebrity Center parisien a fait grand bruit mi-janvier 2008, tandis que la Belgique se prépare à accueillir, en 2009, un procès fleuve impliquant douze membres de la scientologie soupçonnés d’extorsion, escroquerie et non-assistance à personne en danger.

A l’inverse, en novembre 2007, la plus haute instance juridique espagnole, l’Audience nationale, a obligé le ministère de la Justice à enregistrer cette Eglise sur le registre des associations religieuses, conférant à cette dernière les mêmes privilèges qu’aux catholiques. Le gouvernement allemand, lui, voyant en elle une secte qui se fait passer pour religion afin d’obtenir des fonds, vient de déclarer l’Eglise de scientologie comme étant "inconstitutionnelle".

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=810

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Scientologie : secte ou religion ?   Lun 18 Juin - 11:54


SCIENTOLOGIE LA VÉRITÉ SUR UN MENSONGE - INFRAROUGE 27 MAI 2010


_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scientologie : secte ou religion ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scientologie : secte ou religion ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» christianisme :de secte à religion grâce à Rome
» Secte ou religion
» secte et religion
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» Limite assez floue entre religion et secte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: PARANORMAL :: GENERAL ET INCLASSABLE :: SECTE-
Sauter vers: