L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 L'effet Pygmalion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adeq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2244
Age : 37
Localisation : nul part qui n\'existe pas déjà
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: L'effet Pygmalion   Sam 5 Sep - 20:02

L'effet Pygmalion




Définition : effet que la prédiction d'un évènement ou la croyance à sa venue, chez un sujet impliqué dans la situation, exerce sur la réalisation de la prédiction.

Méfions nous de nos stéréotypes, de nos croyances : leur simple présence est un risque de distorsion de nos perceptions, de telle sorte que ce qu'autrui va voir en nous, va nous conditionner à le devenir... Un effet désormais bien connu, aussi intuitivement que dans le cadre théorique, depuis cette expérience de Rosenthal et Jacobson.

1ère expérience (enfants->rats) :
* Après avoir constitué deux échantillons de rats totalement au hasard, il informe un groupe de six étudiants que le groupe n° 1 comprend 6 rats sélectionnés d'une manière extrêmement sévère. On doit donc s'attendre à des résultats exceptionnels de la part de ces animaux.
* Il signale ensuite à six autres étudiants que le groupe des 6 rats n° 2 n'a rien d'exceptionnel et que, pour des causes génétiques, il est fort probable que ces rats auront du mal à trouver leur chemin dans le labyrinthe. Les résultats confirment très largement les prédictions fantaisistes effectuées par Rosenthal : certains rats du groupe n° 2 ne quittent même pas la ligne de départ.

Après analyse, il s'avère que les étudiants qui croyaient que leurs rats étaient particulièrement intelligents, leur ont manifesté de la sympathie, de la chaleur, de l'amitié ; inversement, les étudiants qui croyaient que leurs rats étaient stupides ne les ont pas entourés d'autant d'affection.

2ème expérience (enseignants->enfants) :
Rosenthal choisit, pour son expérience, un quartier pauvre, délaissé de la politique et où habitent un nombre important de familles immigrées vivant dans des conditions très difficiles (milieu socio-économique défavorisé). Il se présente dans une école de ce quartier avec une fausse carte de visite et explique qu’il dirige une vaste étude à Harvard financée par la NCF. Cette étude porte sur l’éclosion tardive des élèves (simple test de QI). Par la suite, il pourra recommencer son test sur les mêmes élèves et voir s’ils auront le même résultat ou non. Toute cette expérience se fait dans un contexte dans lequel l’intelligence a un caractère inné.

Rosenthal fait passer le test à l’ensemble des élèves et, ensuite, s’arrange pour que les enseignants prennent connaissance des résultats, croyant qu’il s’agit d’une erreur de transmission de courrier. Les résultats ne sont pas les résultats réels du test de QI, mais comportent des notes distribuées aléatoirement. 20% des élèves se sont vus attribuer un résultat sur-élevé. A la fin de l'année, Rosenthal fait repasser le test de QI aux élèves.

_________________



juger , c'est prendre le risque de se tromper .
comprendre c'est se donner la chance de savoir .
Revenir en haut Aller en bas
adeq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2244
Age : 37
Localisation : nul part qui n\'existe pas déjà
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'effet Pygmalion   Sam 5 Sep - 20:03

Résultat : Une année après le premier test, les 20% ont augmenté de façon significative leurs résultats, non seulement au test d’intelligence, mais, également, leurs résultats scolaires. Les enseignants ont porté un autre regard sur ces élèves. Le hasard a créé un nouveau type d’élèves grâce au regard qu’ont eu les enseignants envers ces élèves, suite aux résultats du test. Les enseignants vont donner une consistance à la catégorie attribuée par le test. (On voit qu’après la deuxième année, les élèves plus jeunes perdent ce résultat alors que les élèves plus âgés le conservent.)

A noter: les recherches récentes attestent que l'autoréalisation des prophéties suppose une relation de subordination entre celui qui est en position d'observateur (l'enseignant, le thérapeute, l'employeur...) et celui qui est en position de cible (l'élève, le patient, l'employé...)

Pour résumer... :



Conclusion : « Dès que les professeurs commencèrent à le traiter en bon élève, il le devint véritablement : pour que les gens méritent notre confiance, il faut commencer par la leur donner » (Marcel Pagnol, Le temps des amours, 1988, p. 76).

http://novusordoseclorum.discutforum.com/nouvel-ordre-mondial-f1/psychologie-du-mouton-t1205-15.htm

_________________



juger , c'est prendre le risque de se tromper .
comprendre c'est se donner la chance de savoir .
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'effet Pygmalion   Sam 5 Sep - 20:55



A l'inverse à traiter l'autre comme un sous caca ! Il finit par s'en convaincre et s'écroule !!!

DU RESPECT DU RESPECT ET DU RESPECT !!!!

flower

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'effet Pygmalion   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'effet Pygmalion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» effet pygmalion
» Entraide psychologie sociale
» Avez-vous déjà testé l''effet Rosenthal (ou Pygmalion)?
» saignement de l'oreille ,cause ou effet !!
» L'effet pavlov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: SPIRITUALITE :: CONCEPT-
Sauter vers: