L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Franc-maçonnerie : les réponses des sénateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Franc-maçonnerie : les réponses des sénateurs   Dim 27 Sep - 16:20

Franc-maçonnerie : les réponses des sénateurs
Interview Lexpress.fr – septembre 2009



L'Express a posé trois questions à chacun des prétendants à la présidence du Sénat. Voici l'intégralité de leurs réponses.

Que représente, pour vous, la franc-maçonnerie ? Quel est son rôle dans la société française ? Quelle est son influence dans la rédaction et le vote des lois ?

Jean-Pierre Raffarin, sénateur UMP de la Vienne
La Franc-maçonnerie est pour moi une école de pensée avant d'être un réseau. La réflexion philosophique qu'elle développe pénètre la société au travers des valeurs telles que la laïcité, la fraternité, l'humanisme.... Pour la loi contre le voile à l'école, pour la laïcité, j'ai bénéficié en 2004 d'un réel appui des francs-maçons dans tous les groupes de l'Assemblée et du Sénat.


Gérard Larcher, sénateur UMP des Yvelines
Pour moi, la franc-maçonnerie est une famille de réflexion et de pensée qui plonge ses racines dans le siècle des Lumières. Au travers du rôle important qu'elle a joué sous la IIIème République, où nombre de ses valeurs ont inspiré des législations fondatrices, elle a contribué à bâtir notre démocratie.


Plus profondément, le mouvement maçon compose à mon sens des cercles de spiritualité non religieuse dont les préoccupations humanistes et les interrogations face au mystère de la vie ne sont pas sans faire écho à ma foi et à mon engagement chrétien. Au regard du fait religieux, c'est une spiritualité d'action, engagée dans son temps, où la contemplation n'a pas une place centrale ; je n'imagine pas par exemple un maçonnisme monacal.
Cependant, comme les Églises, la maçonnerie développe un sentiment d'appartenance communautaire, facteur d'identité et de solidarité. Comme les Églises et comme la République, elle prône la fraternité.


Au vu de ce ressenti, l'influence de la franc-maçonnerie ne me paraît ni plus, ni moins importante que celle d'autres fortes communautés de pensée de notre pays qui s'impliquent dans la vie sociale. Il ne faut pas fantasmer à partir du halo de secret qui entoure le mouvement maçon. Pour le vote des lois, il n'y a pas de "bloc maçon". Il y a répartition, d'ailleurs à peu près égalitaire à mon avis, entre la droite et la gauche.

Jean-Claude Gaudin, sénateur UMP des Bouches-du Rhône
C'est une société de pensée philosophique dont les membres sont attachés aux principes républicains de liberté, d'égalité et de fraternité. De nombreux hommes politiques, qui ont joué un rôle important dans notre pays, ont été inspirés de son humanisme pour conduire leur action au service de leurs concitoyens. Mon passé d'enseignant me conduit à citer, parmi bien d'autres, Jules Ferry qui a instauré l'école laïque obligatoire.


Philippe Marini, sénateur UMP de l'Oise
Quelle est son influence dans la rédaction et le vote des lois ? Pas d'influence sur la rédaction et le vote des lois en tant qu'organisation. Elle est porteuse de concepts, de valeurs (dans un dosage différent selon les obédiences) et des personnes imprégnées de ces concepts peuvent participer à la fabrication des lois.


Alain Lambert, sénateur UMP de l'Orne
La franc-maçonnerie est à mon avis, une association d'hommes et de femmes qui veulent faire progresser la société. J'ai de nombreux amis franc-maçons dont dans des partis politiques et je suis toujours frappé par leur tolérance et la diversité de leurs croyances. Certains sont athées, d'autres croient en Dieu ; politiquement certains sont de droites, d'autres de gauche.



Quel est le poids des amitiés ou de la solidarité franc-maçonnes dans l'élection du Président du Sénat ?


Jean-Pierre Raffarin
Je ne crois pas qu'il y ait un vote franc-maçon, pas plus qu'il y a un vote gaulliste ou un vote centriste. Les réseaux existent, ils entretiennent la convivialité, la proximité entre tous les membres mais chacun est libre de son vote.


Gérard Larcher
Si, dans cette question, le mot "franc-maçonne" était remplacé par le mot "chrétienne", je crois qu'elle pourrait choquer certains.
Pour y répondre, je dirai qu'à ma connaissance le dernier Président qui a été franc-maçon était Gaston Monnerville. Son dernier mandat a expiré il y a près de 40 ans ! On ne peut donc pas dire que l'appartenance maçonnique soit un facteur déterminant de l'élection du président du Sénat.
Ceci étant, le vote à cette élection est un vote individuel qui s'effectue en conscience, dans le secret de l'isoloir. Il en découle que les valeurs défendues par les candidats jouent un rôle important dans le choix de leurs collègues. Le caractère républicain de l'engagement des uns et des autres est un critère important.


Jean-Claude Gaudin
On prête à la franc-maçonnerie, grâce à la solidarité de ses membres, une certaine influence dans le monde politique. Elle jout peut-être pour l'élection du Président du Sénat, mais ce n'est pas la seule. Elle se manifeste également entre les membres d'une même famille politique et les amitiés personnelles. De toute manière, un candidat à la Présidence doit faire valoir une certaine expérience et avoir manifesté son attachement à la recherche du consensus.


Philippe Marini
Il y a au Sénat différents cercles, selon la géographie, les affinités religieuses etc. Les sociétés philosophiques ont leur place, pas une place exclusive, mais elles font partie de l'alchimie. Ces amitiés ne suffisent donc pas, ce sont des cercles parmi d'autres.


Alain Lambert : Aucun à ma connaissance. En tout cas, personne apparemment n'en parle.


Etes-vous, ou avez-vous été membre d'une obédience maçonnique ? Si oui, laquelle ?


Jean-Pierre Raffarin : Je ne suis ni n'ai été membre d'une obédience maçonnique.

Gérard Larcher
Non. Je ne suis pas et je n'ai pas été franc-maçon. Ceux qui me prêtent cette qualité se trompent. Mais j'ai déjà été invité à des réunions maçonnes ouvertes pour présenter la manière dont je concevais des dossiers comme l'aménagement du territoire ou, plus récemment, l'hôpital. J'ajoute que je ne considère nullement comme vexatoire de me voir donner ce titre erroné.


Jean-Claude Gaudin
Je n'ai jamais été, et ne suis pas, membre d'une obédience maçonnique. Dans l'exercice des différentes responsabilités que m'ont confié les électeurs, je me suis toujours inspiré des principes de la démocratie chrétienne dont je suis issu, et qui bien souvent rejoignent ceux de la franc-maçonnerie.


Philippe Marini
Je fais partie du groupe de spiritualités des Assemblées parlementaires, qui siège à côté de Sainte Clotilde, et je suis vice-président du groupe France/Saint siège. Pour le reste, je mets mon joker.


Alain Lambert : Non.

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
 
Franc-maçonnerie : les réponses des sénateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeu des questions-réponses
» Questions / réponses !!
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?
» Traitement des non réponses
» les réponses aux questions de maths

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: PARANORMAL :: GENERAL ET INCLASSABLE :: SECTE-
Sauter vers: