L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 REFLEXION SUR LA MEMOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: REFLEXION SUR LA MEMOIRE   Mar 16 Mar - 15:42




En psychologie, la mémoire est la faculté de l'esprit permettant de stocker, conserver et rappeler des expériences passées et des informations.

Pour expliquer la production du concept de l'écoulement temporel, il est nécessaire de faire appel au concept de méta-mémoire ou méta-mnèse, c’est-à-dire une mémoire de la mémoire, caractérisée par le souvenir des variations de celle-ci.
La méta-mnèse permet à l'esprit de s'abstraire du présent et d'imaginer un cours du temps en considérant la succession des souvenirs de ses états de mémoire ou plus précisément encore le souvenir des variations de sa mémoire.


Cette propriété serait aussi nécessaire à la construction de la conscience de soi.

Les courbes d'oubli suivent une asymptote, ce qui signifie :


  • Que l'on perd constamment de l'information
  • Que l'on n'oublie jamais tout totalement
L'"Esotérisme" est un terme utilisé pour se référer à une forme de connaissance très ancienne et reconnue qui pénétrait au coeur des lois les plus occultes et les plus mystérieuses de la Nature. Toutes les civilisations l'ont pratiqué, sous une forme ou sous une autre et, dans tous les peuples, il y eut des hommes, choisis pour leur sagesse, capables d'un clair discernement là où les multitudes ne voyaient que ténèbres.

L'ésotérisme utilise également la vérification. Il est impossible d'affirmer une quelconque connaissance
si on n'a pas constaté que ladite connaissance peut s'utiliser de façon fluide et correcte en toute circonstance.


L'effort, la recherche, la répétition de l'exercice sont non seulement indispensables mais abondent dans l'ésotérisme véritable.
Le laboratoire est, dans la majorité des cas, l'homme lui-même aussi bien que l'univers entier, car "il en est en bas comme il en est en haut".

En revanche, la différence est sensible dans le principe de la transmission des connaissances.
L'ésotérisme est fondé sur une chaîne formée par des maîtres et des disciples et l'expérience des premiers contribue à former une part de l'expérience des seconds, une fois que le disciple s'est suffisamment développé pour pouvoir l'assimiler.
Il n'est pas nécessaire de vivre toutes et chacune des expériences ; comme disait Platon, il n'est pas nécessaire de devenir voleur pour comprendre que le vol est un délit.


Assumer les expériences vécues par le maître comme les siennes propres - du moment qu'elles ont été prouvées et vérifiées - fait fructifier le temps, et rend la vie plus longue et plus bénéfique.

Le temps et les circonstances ont influencé l'ésotérisme et ont fait qu'il ne répond pas toujours au sérieux de ses véritables racines traditionnelles. Quand déclinent les critères spirituels de conception de la vie, quand les difficultés liées à la survie font que les hommes valorisent à l'excès une existence confortable et se désintéressent des questions profondes, survient un ésotérisme facile et vulgaire, contrefaçon cruelle de ce qu'est la Science Sacrée.

Alors apparaissent des formes de sorcellerie, des superstitions, des craintes liées à l'inconnu et des conjurations pour alléger ces craintes. La superstition s'oppose à la tradition, les conjurations et les amulettes supplantent la sagesse.

La mémoire est l'une des fonctions les plus importantes et l'une des propriétés les plus passionnantes du cerveau.

Pascal disait déj
à : "La mémoire est nécessaire a toutes les opérations de l'esprit".

Il est bien vrai qu'elle r
égit l'essentiel de nos activités qu'elles soient scolaires, professionnelles, quotidiennes ou de loisirs.
Elle construit aussi bien l'identit
é, les connaissances, l'intelligence, la motricité et l'affectivité de chacun de nous.

Si l’oubli est une incapacité provisoire ou définitive d’évoquer un souvenir ou un savoir acquis, il est souvent considéré comme un processus normal de régénération et de réorganisation de la mémoire qui consiste à « supprimer » des informations peu utilisées ou faisant allusion à des souvenirs disgracieux.

Aussi il est facile de comprendre que nous ne pouvons emmagasiner en permanence une quantité d’information et d’en disposer à notre convenance !

La transmission est importante, et si elle est fidèle et de qualité c’est encore mieux …

Mais qui peux se targuer d’y avoir accès selon son bon vouloir ?
Personne !



  • Aussi, si on accepte que les lieux, les objets se chargent de conserver un bout d’histoire, que certains sont en capacité de consulter pour diverses raisons est-il nécessaire de l’effacer une fois puisée !?


  • L’histoire c’est comme la vérité, n’est –elle poa toujours bonne à dire ou à entendre ?!


  • Et si cette mémoire apparait sous une autre forme, nous devons-nous de la supprimer et sous qu’elles conditions, à quel titre ?

Allons-y agitons nos neurones et voyons ce que l’on en tire ….

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
 
REFLEXION SUR LA MEMOIRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Memoire Flash vs Rayons X
» reflexion sur le doute en citation (tout un programme)
» Club Memoire
» Pret Memoire
» Groupe de reflexion !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: PARANORMAL :: SPIRITISME :: DOSSIERS SPIRITES-
Sauter vers: