L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Comment Sauver Le Monde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dunker
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 385
Age : 31
Localisation : Alsace
humeur :
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Comment Sauver Le Monde ?   Dim 11 Avr - 3:15

Comment sauver le monde ?




If you can’t change the world,

Change yourself.

If you can’t change the world,

Change yourself.

And if you can’t change yourself,

Change the world.


The The, Dusk



Bon, malgré un titre un peu provoquant, ce texte est tout ce qu’il y a de plus sérieux, et je crois qu’il contient des idées simples mais extrêmement efficaces. Il constitue une réponse aux questions qui me poursuivaient sur ce que je dois faire de ma vie, et comment accepter que le monde puisse ne pas aller comme je le souhaiterais (et comme d’autres le souhaiteraient aussi).

Je dois beaucoup à un petit fascicule intitulé "Helping Humanity" de Sri Aurobindo acheté dans son ashram à Pondichéry pour tout ce qui est d’accepter notre pouvoir limité, et aux idées de Ivan Illich (que j’ai connu grâce à des ouvrages de Jean-Pierre Dupuy) pour tout ce qui est des solutions pratiques.


I) Ce qui est en notre pouvoir


Le monde est tel qu’il est, par la volonté des hommes et de leur dieux. Qui sommes-nous pour prétendre le juger (bon ou mauvais) et pour vouloir tout changer à nous tous seuls ?
Non, d’autant que l’on peut se rendre compte que la magie du monde, la vie, l’humain, mais aussi le minéral, existent toujours, sous de multiples et imprévisibles formes. Le monde n’est va ni bien ni mal, il est, tout simplement.

A notre niveau, tout ce que nous avons à faire c’est jouer notre petit rôle pour lequel nous sommes ici, c’est essayer de rendre les choses et nous-mêmes un petit peu meilleurs. Notre action trouvera alors naturellement sa place et le rayon d’action qui lui est assigné. Pour être le plus efficaces et ne pas se laisser décourager (par le constat que nous ne pouvons changer le monde), il faut agir de manière désintéressée, en considérant notre action comme une fin en soi, sans faire dépendre notre bonheur/malheur des résultats à venir.

Mais attention, l’impossibilité de tout changer ne doit pas nous faire oublier que nous avons tous un petit rôle à jouer, pour rendre le monde un petit peu "meilleur", et que toute notre vie doit être consacrée à ça. Ceci paraît sévère, mais non, qui donc ferait quelque chose tout en gardant la certitude qu’il est en train de faire régresser le monde ? Et aussi, il faut se rendre compte que rendre le monde meilleur c’est pas forcément tout abandonner, aller au cinéma est parfois une manière de rendre le monde meilleur (car vous le serez aussi pour vos amis, pour les autres, etc). C’est juste une question de point de vue, de conscience personnelle et de bonne foi.


II) Les fausses pistes


Beaucoup de gens ont proposé des manières de rendre le monde meilleur, mais il y a certaines approches que je n’aime pas, parce qu’elles ont prouvé leur inefficacité.
D’un côté, il y a les communistes et assimilés (j’ai discuté en particulier une fois avec des gens de LO, et c’est très naif et caricatural), qui disent qu’il existe un monde idéal et harmonieux, dans lequel les hommes vivront bien et auront un bon état d’esprit qui permettra le fonctionnement d’une telle société.
Ok, c’est très bien ça, mais comment parvenir à ce monde idéal ? Il faut faire une révolution et tout détruire, ensuite tout sera reconstruit et les hommes deviendront altruistes et honnêtes.
Supposons que ce soit vrai que les mentalités puissent changer naturellement après la révolution et que les hommes n’en profitent pas pour s’entretuer, il reste une question : que faut-il faire entretemps, tant que la révolution n’a pas lieu ? La réponse c’est RIEN !!!! Juste faire de la propagande et attendre la révolution, et entretemps vous souffrez, et rien n’avance !!

Ensuite, il y a tous ceux qui disent "il faudrait changer les mentalités, il faudrait que l’Etat fasse ceci, il faudrait que les riches partagent avec les pauvres, que les capitalistes n’exploitent plus les prolétaires, que la politique ne soit plus corrompue, etc." Le problème, c’est que ces gens-là ne se rendent pas compte que nous sommes tous les riches de quelqu’un, les capitalistes de quelqu’un (si vous avez accès à cette page web, vous êtes déjà des privilégiés comparés au reste de l’humanité).
Dire "les autres devraient…" conduit souvent malheureusement à oublier que nous, dans notre coin, pourrions déjà faire quelque chose, donner l’exemple, et que nous sommes la seule personne dont nous-même pouvons contrôler les actions. Pourquoi ne pas en profiter pour le faire ?

Enfin, il y a ceux qu’on appelle les "prophètes du malheur", ceux qui passent leur temps à essayer de montrer aux gens que le monde va mal, qu’ils sont exploités, qu’ils sont malheureux alors qu’ils ne s’en rendent pas compte. C’est utile car parfois ça fait avancer les choses, mais c’est un rôle ingrat, celui de convaincre les gens optimistes que les choses vont mal, et les gens ont en marre de ces prophètes. Là encore, c’est pas efficace et ça augmente le nombre de gens malheureux, même si en principe on le fait pour le bien de l’humanité.

(NB : les stratégies de ce type appuient généralement leur argumentation sur l’économie, la politique, et toutes les sciences qui prouvent que les choses ne vont pas : pour convaincre les gens que vous pouvez les rendre heureux, vous devrez d’abord les convaincre qu’ils ne le sont pas.)

Ah oui, il y a tous ceux qui pensent que le système dominant (consommation, etc) est très bien. Ces gens-là ont l’avantage de parler tout le temps de bonheur et d’optimisme, mais bon, on n’est pas dans le même camp (cf mon texte There is a war), et il ne faut surtout pas leur laisser le monopole de la rhétorique du bonheur.


III) Une approche efficace et incitative


Le problème des approches précédentes, c’est que ce sont des approches globales, elles peuvent marcher si tout le monde parvient à se mettre d’accord, le changement se fait en sacrifiant plein de gens, et souvent il ne se fait pas car la plupart des gens l’attendent sans rien faire.

Or, étant donné la petite place que nous occupons sur terre, il paraît plus naturel d’adopter une approche locale.
Si une personne seule pouvait se mettre à appliquer immédiatement des principes qui pourraient être appliqués par tous pour rendre le monde meilleur, et si cette personne en appliquant ces principes était plus heureuse que la moyenne des gens, alors ces autres gens pourraient eux aussi choisir d’appliquer ces principes.
C’est ainsi que de proche en proche, sans que personne ne souffre de ce changement (à part ceux qui se réjouissent du malheur des autres, mais bon c’est un bonheur pathologique qui disparaîtrait), par imitation et contagion ces principes se propagent. Remarquez que ceux qui adoptent cette stratégie ne se comporteront pas en prophètes du malheur, bien au contraire ils seront l’exemple vivant du fait qu’on peut être heureux tout en appliquant des principes sains.

Deux possibilités :
soit ceci marche, auquel cas c’est bien, on a sauvé le monde, soit ça ne marche pas, tout le monde n’adopte pas ces principes, c’est que la situation actuelle leur convient mieux. Dans ce cas, pas de problème. En appliquant à vous ces principes vous aurez déjà fait votre bonheur, et vous aurez contribué à faire celui de vos proches, qui le voulaient bien. Que vouloir de plus ?

On voit ici, que toute cette stratégie repose sur l’existence de principes applicables par une personne comme par l’humanité entière (il faut qu’il permettent un "développement durable"), et que leur application rende l’individu plus heureux. Je montrerais plus tard quel pourraient être de tels principes.

Dernière remarque : on pourrait qualifier cette stratégie d’anarchiste, libertaire, etc, ce qui est connoté négativement en général. Peu importe, moi j’ai pas de principes généraux, et j’ai l’impression que c’est une stratégie aux arguments imparables, qui a en outre l’avantage que personne ne peut empêcher sa mise en pratique.



IV) La mise en pratique


En fait, là je m’appuie essentiellement sur les idées de Illich et Dupuy, que je développe un peu ailleurs sur ce site. Bien sûr ces gens-là proposent une réorganisation de la société dans son ensemble et des mentalité, mais contrairement aux communistes ils tracent une voie douce pour cette transition, que chacun peut faire à son rythme.
Une fois repéré le mécanisme de la contre-productivité, on peut aisément éviter soi-même d’entretenir ce mécanisme, en refusant les effets les plus perverts, et on s’en sortira mieux que ceux qui ne le font pas. A partir de là, on peut aller plus loin et réduire encore la contre-productivité, et c’est gagné. Je vais donner des exemples plus loin.

Mais avant ça, une petite précision : si vous appartenez à la tranche la plus défavorisée de la population, ou la plus âgée, il est probable qu’il sera très difficile pour vous de tout changer dans votre vie, car vous avez peu de marge de manoeuvre. Cependant, si la moitié de la population la plus aisée opère déjà ce changement, déjà elle donnera l’exemple, et ça améliorera aussi la condition des autres, qui pourront alors suivre. Exemple : si ceux qui peuvent se permettre une grande voiture n’en achètent pas, peut-être que ceux qui ne peuvent pas seraient moins frustrés, et n’essaieraient pas comme ils font aujourd’hui d’avoir plus d’argent (et donc de souffrir pour le gagner) afin d’égaler les riches.

Voilà, reste à donner certains exemples :

Rompre la dépendance à l’argent : ce qui empêche aujourd’hui les gens de changer leur vie, d’abandonner un boulot pénible, d’aller vivre ailleurs, etc, c’est la dépendance à l’argent que le système entretien. La plupart des gens, qu’ils gagnent peu ou beaucoup, ont besoin de leur salaire, tout leur salaire, parce qu’ils ont des emprunts à rembourser, parce qu’ils sont habitués à un certain niveau de consommation, pour eux et leur famille.
Peu importe que certains vivent avec beaucoup moins, eux ne peuvent pas se permettre de rester quelques mois sans les revenus de leur travail. A partir de là, comme il savent qu’ils vont travailler tout le temps, dès qu’ils ont de l’argent, autant le dépenser, et ça entretient le cycle.

Au contraire, imaginez que vous vous rendez-compte que vous pouvez bien vivre avec 80% de votre salaire (c’est dur pour les plus défavorisés, mais je pense ici à ceux qui ne le sont pas), parce qu’il y a des trucs dont vous n’avez pas besoin (le constat triste, c’est que justement les plus pauvres s’endettent le plus souvent pour acheter des choses inutiles). A partir de là, ça veut dire que vous pouvez travailler moins, ou alors que tous les 5 ans vous avez de côté de quoi vivre un an sans travailler. Imaginez que vous estimer le temps nécessaire pour retrouver un emploi à 6 mois (je n’ai aucune idée de la plausibilité de ce chiffre), ça veut dire que vous pouvez prendre 6 moisde vacances, voyager, écrire un bouquin, aller voir tous vos amis, et ensuite chercher un boulot qui vous plait éventuellement plus. Si vous ne rêvez pas de vacances, vous pourrez au moins chercher un boulot gratifiant, même s’il rémunère moins.

Voilà, c’est un système simple, mais avec ça on se débarasse de la pire dépendance. Et ceci est possible même si dans votre pays il y a peu d’aide sociale, d’aide au chômage, etc.

La dépendance à la voiture : Un exemple flagrant de contre-productivité est celui de la voiture. On travaille pour entretenir un moyen de transport qui sert essentiellement à nous conduire au travail. Je parle mieux de ça ailleurs dans ce site. Si vous prenez conscience de ça, vous pourrez peut-être chercher un logement près de votre travail, vous débrouiller avec du co-voiturage, faire du vélo, ça vous fera faire des économies monstrueuses et c’est bon pour la planète…

La dépendance à la consommation : La consommation de masse n’est pas compatible avec le développement durable, c’est clair. Une fois cependant que l’on acquiert le réflexe de savoir à quoi ça sert, la consommation cesse d’être nécessaire à votre bonheur, et encore une fois vous faites des économies, vous pouvez travailler moins et vous consacrer aux autres, activité bien mieux génératrice de bonheur.

Apprendre à faire soi-même : apprendre à faire soi-même plein de petites choses et travaux pour lesquels on fait souvent appel aux services de professionnels (plats tout préparés, déco d’intérieur, bricolage) est encore une manière de trouver agréable des activités qui sont pénibles à ceux qui les font à longueur de journée, vous pourrez partager ces activités avec cos amis, ça fait faire des économies et vous avez donc plus de temps à consacrer à ça plutôt qu’à un autre travail.

Voilà. C’est un peu rapide tout ça, mais je reparlerai mieux de ces idées ailleurs sur ce site. Je voulais juste ici donner une idée de l’état d’esprit général qui d’après moi devrait mieux faire marcher les choses. J’essaie de l’appliquer à moi-même, à vous de juger.



Conclusion


J’ai essayé ici de montrer qu’il y a une manière de faire quelque chose soi-même pour améliorer le monde, et qu’ainsi faisant on peut aussi améliorer sa propre vie, il n’y a donc pas de conflits d’intérêts, mon bonheur contre celui des autres. De plus, il est important de souligner que ces idées ne sont pas extrêmes, ne demandent pas de se retirer du monde pour fuir la société de consommation. Vous pouvez rester là, en faisant le minimum nécessaire (un petit travail), tout en montrant que faire ce minimum n’implique pas devenir esclave. Si d’autres suivent, on pourra alors aller plus loin. Mais l’important, c’est de voir qu’à chaque étape on améliore un petit peu les choses, même si on devait s’arrêter là.



Source : http://www.alamemeetoile.net/Comment-sauver-le-monde.html


Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
adeq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2244
Age : 38
Localisation : nul part qui n\'existe pas déjà
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Dim 11 Avr - 12:19

Je pense pareil, mais je ne cherche pas à changer le monde.

Je suis désolé de le dire mais la plupart des gens se fichent de tout cela, et fonctionner ainsi fait de nous des marginaux ou des excentriques, alors l'exemple se pète un peu la gueule.

Le monde a t'il besoin d'être sauvé ?
Il y a une facture à payer je vous rappèle.

_________________



juger , c'est prendre le risque de se tromper .
comprendre c'est se donner la chance de savoir .
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Mar 13 Avr - 15:22




Citation :
Bjour bjour

Je me présente Géranium ou la plante !
J'appartiens à un fofo où l'un de vos textes vient d'être posté et
soumis à la réflexion de nos membres !

Perso je ne me suis poa encore prononcée, je digère la chose !!!

Mais les échanges commencent et je vous propose d'y prendre part et de
partager avec nous !

Ne prenez poa peur à l'arrivé sur le forum, on est juste un peu fêlé,
mais gentil !!!
L'ambiance y est familiale, et les bagages et croyances variées ...

Donc il vous faudra surement vous placer à notre niveau, mais vous
devriez y parvenir !

Au plaisir de vous lire,
d'autres sujets ont attiré mon attention et pourrait être porté à
réflexion si vous n'y voyez poa d'inconvénients !?

http://www.paraexodus.com/portal.htm

http://www.paraexodus.com/concept-f29/comment-sauver-le-monde-t2140.htm#14659


Géra














_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
F.
Membre
Membre


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Jeu 15 Avr - 18:24

Bonjour à tous

deux mots pour dire que j'ai bien lu l'invitation. Je n'ai rien de particulier à rajouter, mais bon, je suis la conversation avec curiosité et réagirai s'il le faut.

Bon tout

F.
Revenir en haut Aller en bas
Dunker
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 385
Age : 31
Localisation : Alsace
humeur :
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Jeu 15 Avr - 19:01

Merci de ta présence :)
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Jeu 15 Avr - 19:05

à vous d'avoir fait le déplacement parmi nous et surtout la Bienvenue à Vous !

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Jeu 15 Avr - 20:35

Bon je m’y colle sans méchanceté aucune ni désir de destruction !

Le monde est tel qu’il est, par la volonté des hommes et de leur dieu. Qui sommes-nous pour prétendre le juger (bon ou mauvais) et pour vouloir tout changer à nous tous seuls ?

Oui et non ! Je m’explique ! Oui on a poa à le juger ! On est poa là pour ça !
C’est pure perte d’énergie !


Le monde est ce qu’il est par la volonté de certains «H»ommes et la bêtise des autres je pense !

Leur « Dieu » aïe, je pense que le pauvre est y strictement pour rien et ce quelque soit le nom qu’on lui donne ! Si Dieu a créé l’Homme à son image, le monde n’a lui que le visage que l’homme lui a
donné…

(par le constat que nous ne pouvons changer le monde), il faut agir de manière désintéressée, en considérant notre action comme une fin en soi, sans faire dépendre notre bonheur/malheur des résultats à venir.

Si nous devions changer ce monde, cela prendrait du temps je pense, car cela se ferai de façon individuelle et oui de façon désintéressée !
Si je suis l’adage « on récolte ce que l’on sème » bien sur que le bonheur ou le malheur est bien le mien ! Mais je pense qu’il y a du bon en toute chose … et que le malheur a aussi ces bons côtés, et il est difficile pour certains d’en convenir !


Si on part du principe que rien de ce que nous endurons n’est supérieur à ce que l’on peut encaisser, pourquoi certains ne s’en sortent poa mieux ? Certains doivent-ils n’être que souffrance ?

Ceci paraît sévère, mais non, qui donc ferait quelque chose tout en gardant la certitude qu’il est en train de faire régresser le monde ?

Beaucoup de monde, bien malheureusement certains croyant faire le bien ! C’est paradoxal non !? J’appellerai cela la théorie du moindre mal !


Et aussi, il faut se rendre compte que rendre le monde meilleur c’est pas forcément tout abandonner, aller au cinéma est parfois une manière de rendre le monde meilleur (car vous le serez aussi pour vos amis, pour les autres, etc).

Au secours !!!! Je décroche ?!!!!! Un petit coup de décodeur svp Marci !


II) Les fausses pistes

Etes-vous sur qu’il s’agit de fausses pistes ???


Où vous apercevez-vous que l’Homme est humain ! ? Oh et pas toujours dans le bon sens du terme, j’entends par là faillible, feignant, … , un truc dans le genre les 7 péchés capitaux avec un exposant carabiné … C’est pour le matheux que vous êtes !

Ah oui, il y a tous ceux qui pensent que le système dominant (consommation, etc) est très bien. Ces gens-là ont l’avantage de parler tout le temps de bonheur et d’optimisme, mais bon, on n’est pas dans le même camp (cf mon texte There is a war), et il ne faut surtout pas leur laisser le monopole de la rhétorique du bonheur.

Arf là je m’étouffe un peu ! Malheureux vous voulez ma carcasse !!! Cela partait si bien ….

De quelle notion de bonheur parlez-vous ? Leur camp ? Mais je n’en veux poa pour tout l’or du monde !!!
Ne croyez surtout poa qu’ils sont heureux, ils sont incapables de définir ce qu’est le bonheur bien qu’ils emploient ce mot à tour de bras ! La règle du paraitre ! Cela vous cause ? ou un pansement sur une jambe de bois si vous préférez ! J’ai connu des personnes qui comme ont dit chez nous avaient le « cul dans le beurre » le tout pour être heureux, au moins en façade et financièrement, mais qui ne l’était poa, en crevait et paradait avec ses mots à la bouche !

L’habit ne fait poa le moine !


Si une personne seule pouvait se mettre à appliquer immédiatement des principes qui pourraient être appliqués par tous pour rendre le monde meilleur, et si cette personne en appliquant ces principes était plus heureuse que la moyenne des gens, alors ces autres gens pourraient eux aussi choisir d’appliquer ces principes.

Pour rendre le monde meilleur ???? C’est koi donc un monde meilleur ? Pour qui ? Pour quoi ? A quel titre ? Votre monde meilleur sera-t –il mon monde meilleur ?

Euh non ! Pour la solution que vous proposez trop facile !!!! N’oubliez poa le libre arbitre ! Vous n’avez jamais remarqué un drôle de phénomène qui résulte en la tendance à faire une ***edit adeq***-erie
en groupe plutôt qu’une bonne action ! D’ailleurs va falloir m’expliquer cela un de ces quatre !


Le mouton est donc idiot et dépourvu de bon sens, voir méchant à la base ??? Beh beh

Expliquez moi donc un peu, j’ai un peu de mal vous souhaiteriez contraindre l’autre au bonheur, sous réserve qu’il reconnaisse le votre et qu’il l’accepte ? En avez-vous la possibilité et le droit ?

si vous appartenez à la tranche la plus défavorisée de la population, ou la plus âgée, il est probable qu’il sera très difficile pour vous de tout changer dans votre vie, car vous avez peu de marge de manoeuvre.

Ah c’est quoi pour vous « la plus défavorisée » ??? A quoi faites vous référence ??

38 ans / handicapée/ sans enfants / au chômage/ le tableau vous convient ? Es-ce cela être défavorisée ? Je vous donnerai mon point de vue plus tard !

J’ai essayé ici de montrer qu’il y a une manière de faire quelque chose soi-même pour améliorer le monde,

Oups !!! Je corrige ! Si vous me le permettez car la nuance est grande !
J’ai essayé ici de montrer qu’il y a une manière de faire quelque chose soi-même pour améliorer « SON » monde, son univers poa le monde ??!!!

Là n’est-elle poa toute la différence !

Oh j’ai honte !!! Il me déteste vous croyez ???


Hep j’ai poa donné mon ressentie général non plus … Je le garde sous le coude !!!


_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
adeq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2244
Age : 38
Localisation : nul part qui n\'existe pas déjà
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Jeu 15 Avr - 22:45

je vais développer un peu:

Je ne me considère pas comme un exemple, je fais les choses de manières désintéressée et je ne cherche pas a influencer qui que se soit.
L'humanité est libre de ces choix dans la mesure ou elle doit accepter le prix de ces actes.
Si je vois quelque chose qui a mes yeux me déplais, pourquoi devrai je alimenter cette chose ?
Cela ne va pas plus loin.
Ma seul mission sur terre est d'être un homme responsable, et cette mission est déjà ardue.
Je n'ai pas a changer le monde, je ne cherche même pas a poser ma brique pour cette oeuvre.

Je ne détient aucune vérité car cette dernière n'existe pas, j'ai mes états d'âmes, des opinions et ceux si m'appartiennent. Les gens sont libres de s'en inspirer tout comme je suis libre de m'inspirer d'autre personnes.

Meilleur c'est quoi ? Pour qui ? je n'ai pas la prétention d'avoir connus toutes les souffrances du monde pour répondre a cette question.
Les Grands rêves a l'échelle de l'humanité se sont toujours terminé en drame, tout simplement car chaque individu est unique.

Je ne cherche pas a vivre dans un monde meilleur, je cherche juste a avoir une belle vie, et une belle vie ne repose pas sur ce qui est matérielle, les coffres fort n'ont jamais suivie les corbillard, une belle vie se n'est pas non plus se vautrer dans un confort convenable.
Une belle vie c'est d'avoir été en accord avec soi et cela quelque soi la situation, une belle vie c'est la chance de pouvoir partir sans regret, une belle vie c'est de faire en sorte que ce que l'on dise ou face soit en accord avec ces mots ou ces actes et celui qui a conscience de cela peut mesurer la difficulté de la tâche.

Agir sans contradiction avec soi même, c'est tout d'abord se respecter, respecter les autres et leurs idées, respecter l'endroit ou l'on vie , c'est à dire tout respecter.
Simplement car c'est la manière la plus simple d'avoir une vie belle.

Changer le monde ne m'appartient, cela ne rendra pas ma vie meilleur, car si je me trompait, je devrai en porter la responsabilité, et dans ce cas j'aurais un regret terrible et je n'aurais pas eut une belle vie.

Etre un exemple ne m'intéresse pas, libre a chacun de suivre son propre chemin.

_________________



juger , c'est prendre le risque de se tromper .
comprendre c'est se donner la chance de savoir .
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Jeu 15 Avr - 23:35

Je l'ai vexé vous croyez ?
Pourtant gentille fifille ...
Voulait juste qu'il développe !



_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
F.
Membre
Membre


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Lun 19 Avr - 14:08

Bonjour

deux mots rapide (peu d'accès internet en ce moment)

Mon texte constituait une réponse à des questions que se posent d'après mes statistiques personnelles (fondées sur les mails reçus) plutot les garçons entre 15 et 25 ans, à savoir: le monde a l'air d'aller mal, beaucoup de gens ont l'air malheureux, leur vie ne me fait pas envie, on détruit la planète, j'aimerais faire quelque chose. Jusqu'où faut-il aller? Engagement politique ou social extreme? Renoncer à tout ce qu'on fait pour vivre en retrait?

Si vous n'etes pas dans ces questionnement (comme je ne le suis plus), le texte ne s'adresse à vous que de manière indirecte, et la description d'adeq est sans doute mieux adaptée.

Les idées auxquelles je crois toujours sont cependant:

- C'est quand meme bien de se poser la question sur ce qu'on peut faire pour rendre le monde un petit peu meilleur (sur ce qu'est un monde meilleur, c'est difficile à définir globalement car chacun utilise des mots différents, mais je pense toujours comme les bouddhistes que, en profondeur, tout le monde est pareil. Et sur un détail il n'y a pas d'ambiguité.)

- Le fait que les approches gauchistes / attendre que les autres fassent / prophète du malheur ne marchent pas.

- On peut agir globalement si le hasard/talent personnel nous en donne le pouvoir et c'est surement utile, mais il faut toujours commencer par le local (soi-meme). Cela évite d'essayer de faire le bonheur des gens malgré eux, d'avoir recours à la violence, etc.

- Il existe un mode de vie qui a la fois est durable (c'est-à-dire généralisable, c'est-à-dire qu'on n'est pas en train de voler notre bonheur aux autres) et permet à celui qui l'applique de se rapprocher de la liberté/bonheur, tout en faisant profiter son entourage. En cela je me considère optimiste.
(Au contraire, les études psychologiques, montrent hélas qu'actuellement, le bonheur est souvent fondé sur l'impression d'avoir plus que les autres, ce qui rend le bonheur de tous impossible).

Voilà. Pour le reste, c'est vrai qu'il y a des passages confus ou maladroits (je viens d'en rectifier quelques uns, notamment celui sur les gens "défavorisés"), et ce texte mériterait d'etre récrit. Ce que je ferai peut-etre un jour...

Bon tout

F.
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Lun 19 Avr - 14:26




En effet il me manquait quelques données !
C'est de suite plus clair ...

je remballe mes questions tu viens d'y répondre !

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
Dunker
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 385
Age : 31
Localisation : Alsace
humeur :
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   Lun 19 Avr - 19:19

Merci pour ta participation !!!

J'espère que nous aurons l'occasion de te lire sur d'autres sujets présents sur le fofo, voire des sujets dont tu seras l'auteur.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment Sauver Le Monde ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment Sauver Le Monde ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier : comment sauver les forêts
» Une chanson pour sauver le monde! tres drole
» comment sauver une vie!
» Livret : « Comment sauver votre âme »
» Savez-vous que l'adoration peut sauver le monde ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: SPIRITUALITE :: CONCEPT-
Sauter vers: