L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Ni seuls, ni ensemble: près de deux millions de couples vivent séparément

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Ni seuls, ni ensemble: près de deux millions de couples vivent séparément   Jeu 29 Avr - 18:37

Ni seuls, ni ensemble: près de deux millions de couples vivent séparément


Par choix ou par contrainte, il sont près de 4 millions de Français en couple à ne pas vivre sous le même toit, une tendance assez stable depuis vingt ans mais qui devrait se développer, selon une étude démographique récente.

"J'en ai marre de former les hommes à la vie en couple, à leur dire de faire le ménage ou de changer le rouleau de papier toilettes": pour Frédérique, 32 ans, pas question d'habiter avec son ami, même s'ils sont en couple depuis quatre ans et attendent un bébé pour juillet !

"Depuis une vingtaine d'années, sociologues et démographes sont attentifs à une (...) forme d'union, celles des couples qui ne vivent pas ensemble en permanence", expliquent trois chercheurs dans l'ouvrage "Portraits de famille" de l'Institut national des études démographiques (Ined).

Cette union, que les anglo-saxons baptisent "Living apart together" (LAT) - "Vivre séparés ensemble" - peut concerner des couples mariés ou sans aucun lien légal, comme Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, qui en adoptant ce mode de vie dans les années 30, firent figure de précurseurs.

Aujourd'hui, 8% des 18-79 ans, soit un peu plus de 3,8 millions de personnes, vivent une relation stable "non cohabitante", une proportion identique pour les hommes et les femmes, note l'étude. Ils ont en moyenne autour de 35 ans. 56% de ces unions ont plus de deux ans.

Se fondant sur trois études menées en 1986, 1994 et 2005, l'Ined observe que si la proportion d'amoureux sans foyer commun n'a pas vraiment évolué, les choses pourraient bien changer.

"Le refus croissant des femmes de renoncer à leur carrière professionnelle pour rejoindre un conjoint, l'augmentation des ruptures d'unions et des remises en couple (...) à des âges de plus en plus élevés, l'affirmation des valeurs individualistes enfin, sont autant d'incitation à ce mode de relation", selon l'étude.

L'Ined note aussi une "similitude" entre les cohabitations hors mariage au début des années 70 et les unions non cohabitantes aujourd'hui. Les premières sont d'abord apparues chez les étudiants et les jeunes avant de se diffuser au reste de la société.

Dans la majorité des cas, la séparation est subie (60% des couples) et "transitoire" : à mesure que pèse la charge financière de deux logements par exemple ou lorsque les conjoints se sentent "prêts" à la vie à deux. Sept couples sur dix comptent emménager ensemble dans les trois ans.

Surtout, "le désir d'enfant, puis sa naissance, est et restera un événement déclencheur" de la vie en commun, selon l'Ined.

Sans surprise, le phénomène est donc fréquent chez les jeunes (26% des hommes et 31% des femmes de 18 à 24 ans), chez les étudiants en particulier, qui habitent encore souvent chez leurs parents.

Mais ils ne sont pas les seuls : un tiers a 40 ans ou plus, un peu moins de 10% sont des retraités.


Quand la séparation est choisie, les couples revendiquent surtout le besoin d'indépendance, surtout s'ils ont déjà vécu des ruptures, note aussi l'étude.

Lorsqu'elle est contrainte, c'est d'abord pour des raisons professionnelles, comme Charlotte et Adeline, 29 et 32 ans : la première vit et travaille à Bruxelles tandis que sa compagne habite à Lille mais travaille à Paris.

"On a construit notre relation en sachant qu'on ne vivrait pas ensemble", explique Adeline : elles ont mis en place leur système, se retrouvant le week-end et le mercredi alternativement à Bruxelles ou à Lille.

Mais choix et contraintes se sont vite mêlés, la relation à distance permettant le "respect de l'indépendance" de l'autre et d'éviter un quotidien qui fait "peur", explique Adeline.
Charlotte est d'accord : "sous le même toit, il y a plus de tension".


http://actu.voila.fr

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
 
Ni seuls, ni ensemble: près de deux millions de couples vivent séparément
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Américain veut être enterré avec un trésor d’un million de dollars
» Documentaire ovni de près de deux heures sur N24
» Une étude de textes comparée dans la liste de l'EAF, est-ce possible?
» eternityII = ) gagner 2 millions de dollars
» Vont-il aller vivre à deux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: SPIRITUALITE :: CONCEPT-
Sauter vers: