L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 L'AUTODESTRUCTION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: L'AUTODESTRUCTION   Lun 9 Juin - 11:52



�� SelonBalier(2005), le passage àl’acte est le reflet d’une urgence économique visant la décharge pulsionnelle
�� L’autodestruction vise àse détruire soi-même (Robert, Rey-Debove, & Rey, 2004)
�� Il existe divers types de passage àl’acte autodestructeur, tels que l’automutilation, les comportements suicidaires et para suicidaires


�� Le suicide est l’action de se donner soi-même la mort et l’automutilation est une mutilation qu’un individu s’inflige à lui-même
�� L’automutilation serait un geste autodestructeur sans intention suicidaire (Favazza, 1998; Paris, 2005)
�� Quant au terme «para suicide», il s’agit d’un comportement autodestructeur non fatal avec une intention claire de causer des blessures (Robert, Rey-Debove, & al., 2004). Ainsi, les tentatives de suicide et l’automutilation font partie de la définition du para suicide (Gerson, & Stanley, 2002)

�� L’automutilation, les comportements suicidaires et para suicidaires sont particulièrement étudiés chez les individus qui présentent un trouble de la personnalité limite
��L’intensitédes passages àl’acte autodestructeurs peut varier dans le temps et d’une personne àl’autre. Ainsi, certains individus vont vivre une période suicidaire aiguëdans laquelle le risque de suicide ou de tentative de suicide est plus élevé(Paris, 2002)

�� Quant àl’automutilation, entre 50% à65% des individus qui présentent un trouble de la personnalitélimite font ce type de comportement (Paris, 2005; Soloff, & al., 1994)
�� Les passages à l’acte autodestructeurs diminuent dans la cinquantaine
�� Plusieurs individus ayant trouvé un travail satisfaisant, ayant une relation conjugale stable ou des enfants font moins de passages àl’acte. Ces derniers auraient ainsi trouvé un sens à leur vie (Paris, 2002).

�� Solution psychique adoptée par une personne qui vit de la détresse psychologique
�� Ces personnes expulsent à l’extérieur d’elles-mêmes les tensions, la détresse ou toutes émotions difficiles àgérer àl’intérieur d’elles-mêmes.
�� Ainsi, elles n’arrivent pas àmentaliser les conflits psychiques. Debray (2001) définit la mentalisation par la capacité de l’individu à tolérer, traiter et négocier l’angoisse intrapsychique, la dépression et les conflits inhérents à la vie

Mécanismes de défense → contre l’angoisse d’abandon

�� Besoin d’être entendues par les gens dans leur entourage. Ainsi, les gestes, c’est-à-dire le passage à l’acte autodestructeur, se substituent aux mots


Relations interpersonnelles
�� Les relations interpersonnelles pourraient déclencher l’autodestruction
�� Par l’autodestruction, la personne tente de calmer la souffrance, de communiquer son besoin de soin ou d’attention, en fait elle veut être entendue
�� Cette façon de communiquer la détresse peut être présente dans tous types de relations

�� Le suicide complété → l’individu n’exprime plus aucun espoir ; il n’y a plus d’appel à l’autre
�� L’automutilation et aussi dans les tentatives de suicide à répétition → l ’individu fait appel au lien ; il garde un certain espoir qu’il existe une personne secourable, un bon objet

Souffrance psychologique: dépression et impulsivité
�� Lien entre les tentatives de suicide sévères et la présence de dépression majeure (Soloff, & al., 2005)
�� Réduction des affects dépressifs (Paris, 2005)
�� La dépression majeure est significativement plus présente chez les individus ayant un trouble de la personnalité limite et qui font des tentatives de suicide fréquentes comparativement aux individus présentant ce trouble et qui ne font pas de passage à l’acte autodestructeur (Léveillée, 2001)
�� Association entre les comportements autodestructeurs, la consommation d’alcool ou de drogue et la dépression (Kjellanderet al., 1998; Soloff, Lynch, Kelly, Maloneet Mann, 2000)

-> Lien entre l’impulsivité et l’augmentation du risque suicidaire

Dissociation
�� Certaines personnes s’isolent et font de l’autodestruction. En plus de présenter un trouble de la personnalité limite, ces personnes ont souvent vécu des abus sévères dans le passé (inceste) (Brodsky, & Stanley, 2001; Soloff, & al., 2002)

Explications : Déplacement de la douleur psychique sur le corps
- >Notion de dissociation


�� Dissociation → la vue du sang rappelle àcertains individus qu’ils sont en vie (Paris, 2005)
�� Dans certains cas → l’automutilation n’apporterait pas de souffrance physique

Comment on s'en sort !
�� Trois cas sur quatre →psychothérapie
�� Espace pour nommer besoins et émotions dans un environnement sécurisant
�� Identifier les facteurs qui déclenchent les passages à l’acte autodestructeurs
�� En arriver à nommer au lieu d’agir

Le passage à l’acte autodestructeur est:
�� Solution psychique
�� Moyen de communication
�� Moyen pour attirer de l’attention et des soins ; appel à la relation
�� Réduire les affects dépressifs et émotions difficiles à gérer
�� Les individus qui ont une personnalité limite →sensibles à la perte et à l’abandon
�� Les difficultés relationnelles (rapprochement/abandon) peuvent déclencher les passages à l’acte autodestructeurs
�� Comorbidité (avec dépression majeure) souvent présente

http://www.personnalitelimite.org/automutilation_comportement_para_suicidaires.pdf

Nous sommes, chacun, une nébuleuse vivante, constituée de plusieurs dizaines de milliers de milliards de cellules, dont les interactions engendrent notre corps et notre esprit. Et pour cette raison, toute interrogation sur la vie et la mort - sur notre vie et notre mort - nous renvoie aussi à une interrogation sur les mécanismes qui déterminent la vie et la mort des cellules qui nous composent. Pendant longtemps, on a pensé que leur disparition - comme notre propre disparition - ne pouvait résulter que d'accidents et de destructions, d'une incapacité intrinsèque à résister à l'usure, au passage du temps et aux agressions de l'environnement. Mais la réalité s'est révélée plus complexe. Aujourd'hui, nous savons que toutes nos cellules possèdent, durant toute leur existence, le pouvoir de s'autodétruire en quelques heures. Et leur survie dépend, jour après jour, de leur capacité à percevoir, dans l'environnement de notre corps, le langage des signaux émis par d'autres cellules qui seuls leur permettent de réprimer le déclenchement de leur autodestruction. C'est à partir d'informations contenues dans nos gènes que nos cellules produisent les exécuteurs capables de précipiter leur fin, et les protecteurs capables de neutraliser ces exécuteurs. Et, d'une manière contre-intuitive, un événement positif - la vie - semble procéder de la négation continuelle d'un événement négatif - l'autodestruction. Cette fragilité, cette précarité, ce sursis permanent, et l'interdépendance qu'ils font naître entre nos cellules, sont l'une des sources essentielles de notre pérennité et de notre plasticité, permettant à nos corps de se reconstruire en permanence, et de s'adapter à des environnements perpétuellement changeants. Et à l'image ancienne de la mort comme une faucheuse aveugle, surgissant du dehors pour détruire, s'est surimposée - au niveau cellulaire tout au moins - une image radicalement nouvelle, celle d'un sculpteur, au coeur du vivant, à l'oeuvre dans l'émergence de la complexité.

[right]http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=14163802
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Lun 9 Juin - 12:07


Ophélie pa Michel Cure (1990)

D'après le bouddhisme, la source de nos difficultés viennent des trois poisons auxquels nous sommes soumis :
l’attirance, le rejet et la neutralité. Roland Barthès dans ses Fragments d’un discours amoureux (Editions du Seuil, 1977), nous montre bien comment, dans le processus amoureux, ils permettent tous de « succomber » pour éviter la réalité.

Il nous montre très justement qu’un même mot peut présenter aussi bien la fusion avec l’objet de notre attirance amoureuse que son éloignement :
« S'ABIMER. Bouffée d'anéantissement qui vient au sujet amoureux, par désespoir ou par comblement. »

Mais cet anéantissement peut aussi être un point neutre sans excès d’attirance et de rejet, comme une neutralité calme & douce apparente :
« Parfois, le malheur ou la joie tombent sur moi, sans qu'il s'ensuive aucun tumulte : plus aucun pathos : je suis dissous, non dépiécé ; je tombe, je coule, je fonds. Cette pensée frôlée, tentée, tâtée (comme on tâte l'eau du pied) peut revenir. Elle n'a rien de solennel.
Ceci est très exactement la douceur.
»

Il nous expose bien cette non-vigilance à la réalité qu’il y a dans cet abîme, mais aussi ce manque de responsabilité que cela crée :
« L'abîme est un moment d'hypnose. Une suggestion agit, qui me commande de m'évanouir sans me tuer. De là, peut-être, la douceur de l'abîme : je n'y ai aucune responsabilité, l'acte (de mourir) ne m'incombe pas : je me confie, je me transfère (à qui ? à Dieu, à la Nature, à tout, sauf à l'autre). »

Il nous dit que cette fuite est perte de responsabilité, une fuite de la réalité :
« L'abîme n'est-il qu'un anéantissement opportun ? Il ne me serait pas difficile de lire en lui non un repos, mais une émotion. Je masque mon deuil sous une fuite ; je me dilue, je m'évanouis pour échapper à cette compacité, à cet engorgement, qui fait de moi un sujet responsable.. je sors : c'est l'extase. »

C’est pourquoi je crois, le bouddhisme, par ses enseignements nous montre à l’opposé, les responsabilités démocratiques que nous devons prendre d’une manière non-violente, ne pas fuir, être vigilant. Et être non-violent, n'est pas être dans un état de somnolence douce, mais dans une action forte qui respecte la vie & l'intégrité de l'autre.
http://lungtazen.canalblog.com/archives/2007/06/05/5193536.html
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Lun 9 Juin - 12:14

flower Oh le joli sujet déniché par la plante !!!

Poa bien gai ! Je vous l'accorde, mais tellement digne d'interet !
Et pis y en a des choses à dire ...

Perso je trouve ce que je vous ai mis au dessus trés clair afin de lancer les échanges ...

Forcément, j'en attends quelques un sur le sujet !!!
Et avec impatience, je m'en frotte les mains ...

Allez on se lance ... On risque d'avoir des surprises ...
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Lun 9 Juin - 22:15

Bon bah je commence !
j'y tenais poa vraiment mais j'ai pas le choix je crois...

Le suicide, l'envie de mourrir connais poa, peut être aussi parceque je n'en ai poa le droit ...

Mais l'autodestruction ... Suis passée maitre en la matière !!!
Et voui !!!
Je sais ça peut surprendre ...

Mais c'est du grand art !!!
Et je maitrise la chose parfaitement !!!
Et je defi quiquoncque de me dire le contraire ...

La reine du sabordage, de la bétise que l'on refait ...
Du travail d'orfévre
Je donnerai bien des cours ! Mais nan je vous déconseille cet art ...
Aujourd'hui j'attaque mes doigts !!!
Et croyez bien que l'on en a besoin pour taper sur le clavier !

flower
Revenir en haut Aller en bas
adeq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2244
Age : 38
Localisation : nul part qui n\'existe pas déjà
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Lun 9 Juin - 23:06

Le suicide j'y pense régulièrement , la vie ne m'interresse guère à vrai dire , mais la curiosité me maintient en vie ...

Je ne m'auto détruits pas , j'ai horreur des médecins ...

Aprés c'est pas gaie comme topic.

En fait je n'attends rien et ne cherche pas ... et c'est long !

_________________



juger , c'est prendre le risque de se tromper .
comprendre c'est se donner la chance de savoir .
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Lun 9 Juin - 23:48

Ah vi c'est long ... Suis d'accord !
Vouloir partir et ne poa pouvoir ...

Je suis d'accord que la chose est loin d'être gaie mais elle fait partie de la vie avec ses hauts et ses bats !

Je deteste les blouses blanches mais j'ai poa le choix !
Je prefere la douleur du coeur à celle du physique ...
Question de gout !

Je prefere m'atteindre que d'atteindre l'autre !
Beaucoup plus supportable !
Revenir en haut Aller en bas
Tite Elfe
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 30
humeur :
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Lun 15 Juin - 22:00

Le suicide...c'est toute l'histoire de ma vie .... j'y pense souvent et plus je vieillie et plus j'y pense , ce qui me fait rester ici ...mes enfants , je me dis qu'ils ont besoin de moi ...

Vivre j'en ai plus envie , et je crois qu'aussi loin que je puisse me rapeler j'en ai jamais eu envie ! Je ne vis pas la vie je la subis...je suis fatigué de vivre et c'est physique et moral!

Et je suis comme adeq je n'attend plus rien de la vie si ce n'est la mort!
Revenir en haut Aller en bas
http://paranormalandco.forumouf.com
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Lun 15 Juin - 22:09

le terme "fatigué" me plait bien !!!
il est exact que tout est lutte et finit par l'épuisement !
que les gens sont compliqués, quand tout va pour le mieux, il cherche, chicane, et finissent par créer ce qui n'a poa raison d'être !!!

C'est un drôle de sentiment que celui de ne pas être à sa place !!

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
Tite Elfe
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 30
humeur :
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Lun 15 Juin - 22:11

Oui quel drole de sentiment comme tu dis !
Revenir en haut Aller en bas
http://paranormalandco.forumouf.com
colibri
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 56
Localisation : Lausanne
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Mar 16 Juin - 12:29

Alors on va rehausser un peu votre topic les ti anges, lol

J'ai été comme vous jusqu'à il n'y pas si longtemps, j'attendais la mort avec patience,et aussi impatience par moment, j'attendais mon heure quoi !!!

Et quelque chose et venu à moi, depuis je vois les choses différemment, pourtant je vous jure que ce n'est pas facile, je ne me suis jamais retrouvée dans une situation aussi compliquée, et pourtant j'ai envie de vivre aujourd'hui, plus envie de m'autodétruire, bien au contraire. Car j’aime, et je suis aimée en retour, tout est dans l’amour, ouvrez votre cœur !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   Mar 16 Juin - 19:46

tu as encore tapé dans le chaudron toi !!!!
on t'avait poutant interdit !!!
mais non il a fallut que tu joues de la louche de bonne humeur ...

pfff rien que pour ça je te déteste !!!
:rendeer:

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'AUTODESTRUCTION   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'AUTODESTRUCTION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les scientifiques ne savent plus penser
» Cardinal Sarah : Beaucoup refusent de regarder en face l’œuvre d’autodestruction de l’Eglise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: SPIRITUALITE :: CONCEPT-
Sauter vers: