L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 ........ENCROMANCIE.......Histoire de tâches -------

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: ........ENCROMANCIE.......Histoire de tâches -------   Lun 9 Juin - 18:35


Une tranche de savoir :

L' encromancie est l' art de percevoir les choses au travers de taches d' encre.
Cette mancie est comparable en plusieurs points au test de la personnalité de Rorschach (neuropsychiatre suisse). Ce test de la personnalité prend en considération la perception d'un patient lorsqu'il observe diverses taches d' encre. Les réponses du patient déterminent son équilibre mental. L' encromancie quant à elle, consiste à interpréter la forme de taches créées par un consultant et à en deviner la signification. Comme tous les arts divinatoires, l' encromancie débute par un rituel de préparation

La méthode de préparation


Initiée dans les années 1900 par la voyante Luce Vidi, l' encromancie exige que l' individu jette de l' encre sur une feuille de papier jusqu'à l' obtention d'une figure imaginaire. La tache résultant de cette action est représentative de l' avenir immédiat (à court terme) de l' individu.

Le rituel :

  1. Inscrire le prénom de l' individu sur une feuille de papier blanc
  2. Inscrire une question sur la feuille
  3. Projeter une goutte d'une encre violette sur la feuille et répéter ce geste 3, 7 ou 13 fois
  4. Plier la feuille en 4 en pressant le papier, attendre quelques minutes puis ouvrir la feuille
  5. Le dessin formé répond à la question posée par l' individu


L' interprétation de l' encromancie


Le haut de la feuille représente l' avenir de l' individu, le milieu de la feuille représente le présent et le bas de la feuille représente le passé. Il est entendu que les points positifs sont situés en haut de page tandis que les points négatifs sont observables en bas de page.

Les figures formées par les taches :
Ancre :
En encromancie une tache d' encre en forme d' ancre est signe d' évasion, d' espoir ou de départ.
Anneaux :
En encromancie une tache formant plusieurs anneaux distincts est signe d' union ou de rapprochement.
Arbre :
En encromancie une tache d' encre en forme d' arbre est signe de force, il représente une personne solide.
Balance :
En encromancie une tache en forme de balance est signe de retour à l' équilibre.
Chapeau :
En encromancie une tache d' encre en forme de couvre-chef est signe de protection extérieure.
Dent :
En encromancie une tache en forme de pointe (dent) indique l' abus.
Étoile :
En encromancie une tache d' encre en forme d' étoile est un signe de protection et de réussite.
Flammes :
En encromancie une tache en forme de flammes indique la passion parfois destructrice.
Lèvres :
En encromancie une tache d' encre en forme de lèvres fait appel à une rencontre ou à l' amour.
Papillon :
En encromancie une tache en forme de papillon indique l' instabilité et la liberté.
Parapluie :
En encromancie une tache d' encre en forme de parapluie fait appel à la prudence.
Roue :
En encromancie une tache en forme de roue indique la chance.
Triangle :
En encromancie une tache d' encre en forme de triangle est signe de protection.


http://www.easyvoyance.fr/encromancie.htm
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: ........ENCROMANCIE.......Histoire de tâches -------   Lun 9 Juin - 19:01

(je trouve cela beau ! j'y passerai des heures !)

L’encromancie, comme la cristallomancie, peut se ranger dans les voyances dites «projectives», celles où le praticien fait les trois quarts du boulot, le degré au-dessus étant la voyance pure, le saut sans élastique.
Cette classification vaut ce qu’elle vaut (cf l’article Mancies & Cie), d'autant qu'il est tout à fait possible de pratiquer la voyance projective sur n’importe quel support, cependant certaines mancies favorisent particulièrement cette approche.

Voilà qui rend d'autant plus problématiques les tableaux proposant des verdicts préécrits généralement situés en fin de manuels sous forme de longues listes "si vous voyez ça, ça veut dire que..." .
Si vous avez déjà lu des articles sur ce site ou mon livre, vous savez déjà tout le bien que je pense de ces verdicts préécrits. Originellement, ceux-là sont le fait de voyants, et c’est le cas de Luce Vidi, qui ont remarqué que lorsqu’ils voyaient un goéland sur une patte occupé à manger des fraises des bois, leurs consultants avaient tendance à se marier dans les mois suivants.
Certains ont donc couché par écrit leur propre code de façon à livrer quelques repères dans un art qui en comporte peu.
Si la démarche est bienveillante, le problème est que le code élaboré par tel voyant fonctionne très bien… pour lui. Ce qui n'empêche pas les manuels d'élever en loi universelle les «si vous voyez un fromage qui danse, ça veut dire que…».

Dans les cas où la voyance n’est pas uniquement projective car le support admet une part de convention (runes, oracles, géomantie, etc.), la présence de ces «codes» peut constituer une base interprétative utile à condition de se refuser à figer le système - tout est question de dosage. Mais ces mêmes codes ont tendance à être plutôt un handicap lorsque l’on utilise des supports qui appellent une démarche projective.
Dans ce cas, partir du principe que "le fromage qui danse veut dire que vous allez déménager", va faire écran entre vous et ce que les taches veulent réellement vous dire, jusqu’à fausser complètement les prédictions.

Ecoutons à nouveau Jean-Luc Lanez:
«La lecture de la tache: Je n'ouvre le papier qu'une fois l'encre sèche. La partie inférieure constitue le passé, la partie centrale le présent et le haut l'avenir (d'où l'importance de conserver le sens grâce à la question notée au verso de la feuille).
J'apporte de l'attention à la forme générale de la tache -empathie positive ou non. La forme et la couleur s'il y en a, participent au ressenti. L'éclatement, le dynamisme, les oppositions, tout cela parle.
Comme avec le tarot, vous pouvez avoir vos conventions sur les couleurs et les formes. Pour les détails, vous verrez apparaître des personnages, des animaux - oiseaux, papillons, crabes. Là aussi, vous pouvez interpréter avec des conventions, voire vous reporter au dictionnaire des symboles - mais surtout fonctionner au ressenti
.»(3)

Ce en quoi ce monsieur a absolument raison; cette optique, «fonctionner au ressenti», est certainement la plus adéquate pour aborder la divination. Je vais donc reprendre partiellement la méthode développée dans mon ouvrage Devenez Voyant, de façon à vous proposer une façon d’aborder l’encromancie moins réductrice que les traditionnels tableaux de décodage du sens.

Une fois l’encre projetée, la feuille pliée, séchée, dépliée... respirez à fond et regardez le dessin. Quelle est votre première impression?
Pouvez-vous y associer un ou des mots?
Attention, il ne s’agit pas de jouer aux devinettes, l'image ne renferme pas une vérité cachée qu’il s’agirait de décrypter.
Au contraire, laissez-vous porter par vos ressentis, comme vous le feriez en face d’un tableau ou en écoutant une musique, sans préjugé ni attente particulière.

N’espérez pas non plus un message venant des étoiles ou du plafond, contentez-vous de regarder en laissant monter vos impressions.
Elles seront souvent immédiates: tristesse, joie, plaisir, malaise, etc.

Si possible, efforcez-vous de mettre un ou des mots dessus, mais à ce stade, ne cherchez pas encore de cohérence ou de réponse à la question de voyance (il vaut d’ailleurs mieux la mettre temporairement entre parenthèses car vous risqueriez de fausser les choses en tirant dessus pour leur faire dire ce que vous désirez).

Prenez tout le temps nécessaire.

A présent, toujours en vous laissant porter par vos ressentis, vous allez porter votre regard vers un ou plusieurs détails du dessin, ceux qui attirent spontanément votre attention.
Que vous montrent-ils?
Ces fragments peuvent être une couleur si vous mélangez les encres, une tache qui ressemble à ceci ou cela, une ligne abstraite…

Les dessins formés peuvent ressembler, à des visages, des animaux, une partie du corps, des objets, des paysages, etc. mais ce n’est pas une raison pour courir regarder dans le manuel «ce que ça veut dire».
Ces détails, couleurs, formes, devraient plutôt rapidement provoquer des associations, se transformer en idées ou en d’autres images.
Essayez de procéder toujours par impressions et ne forcez pas. Ne vous concentrez pas non plus, ce n’est ni nécessaire ni souhaitable.
L’interprétation dépendra toujours de votre vécu et de votre sensibilité personnelle.

Ressentis, impressions, puis idées et insights, voilà le fil qu’il faut attraper. Plusieurs niveaux de traductions sont en jeu: on voit des images, on ressent certaines choses qu’on traduit en bribes d’idées, etc.
Mais tout cela vient assez naturellement.

Faites-vous confiance. Même si vos impressions sont fantaisistes ou surprenantes, ne les repoussez pas.
Par contre, si cela vous tente, vous avez le droit de gribouiller sur les taches, isoler un détail d’un tour de stylo, retourner la feuille, sauter sur un pied, etc.
Tout ce que vous voulez à partir du moment où votre attitude est dictée par votre intuition propre et non par des instructions extérieures.

Si les idées vous font défaut ou vous paraissent trop artificielles, revenez automatiquement au dessin dans son ensemble: quelle impression vous procure cette couleur, cette forme?

Et si malgré tout, le dessin reste fermé, il se peut que ce ne soit pas le bon moment, ou que le blocage vienne du consultant ou de la question. Il peut être alors souhaitable de reformuler celle-ci, ou de recommencer plus tard, ou carrément de laisser tomber. Le trou noir arrive aux meilleurs d’entre nous.

Comme vous le voyez, les choses ont l'air simple, cependant vous risquez de vous heurter à trois types d’obstacles. Considérés de près, ils sont aussi ridiculement petits que difficiles à surmonter:

la paresse: si cette méthode ne demande aucune concentration au sens strict, elle requiert un effort d’attention. Il est toujours facile de prétendre que l’on n’y arrive pas.

L’impression de ne pas comprendre ce que l’on attend de vous, généralement liée à cette bonne vieille idée du «mais j’suis pas voyant, moi !». De là, découlent également de fausses attentes, notamment celle d’être submergé de visions ou de croire qu’on va se mettre à léviter au-dessus du bureau. Or, vous ne ressentirez ni ne vivrez rien de spectaculaire.

Autre chausse-trappe: inventer à défaut de voir. C’est un indice de paresse ou la conséquence de la hâte. A vouloir voir à tout prix quelque chose, on essaie de remplir les vides en élucubrant.

Parfois, l’émotion est très précise mais difficile à traduire en mots. Ou encore ce que vous ressentez sera contradictoire ou ambigu. Il faut arriver à l’accepter. De même que les erreurs. Vous en ferez et c'est normal. Les situations humaines ne sont jamais simples et aucun voyant sur terre n’est infaillible.

http://www.lysiannedetey.fr/eso_encrom01a.html
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: ........ENCROMANCIE.......Histoire de tâches -------   Lun 9 Juin - 19:27

Revenons à nos taches. L’encromancie ne nécessite que peu de matériel:
Une plume – du papier – une question – de l’encre. La couleur de cette dernière sera différente selon vos questions ou votre sensibilité.

Jean-Luc Lanez, sur le site Approche humaine de la Cartomancie et de la Tarologie livre quelques conseils intéressants nés de sa pratique personnelle:
«Le papier: J'utilise une feuille de papier -sélectionné selon sa réaction après divers essais et j'ai trouvé que le papier recyclé était le plus avantageux. L'encre utilisée peut être celle d'un stylo plume. A l'usage, j'ai trouvé que l'aquarelle était moins périlleuse -car on nettoie plus facilement et on n'est donc pas obligé de repeindre le salon tous les 15 jours.
J'ai donc fait l'acquisition de petits flacons plastique d'aquarelle liquide que je débouche et retourne en projetant vers le papier sans presser le flacon. C'est l'impulsion en direction du papier, arrêtée brusquement, qui déclenche le départ de l'encre.
La couleur: J'ai d'abord travaillé avec une seule couleur, puis j'ai essayé des additifs type essence de térébenthine, puis des cartouches d'encre de couleur. Aujourd'hui j'utilise les 3 couleurs primaires de cette aquarelle liquide.
Le mélange accidentel crée les couleurs secondaires. En plus parfois, les 3 se mélangent et on a un brun presque noir. Du bleu, jaune et rouge découlent le vert, l'orange et le violet. Avec le brun noir et le blanc on a une palette complète
.» (2)

Les praticiens recommandent de commencer par écrire la question au dos de la feuille, ce qui a le double avantage de l’inscrire littéralement dans le tirage et d’orienter spatialement vos taches. Il est en effet important de lire votre production la tête en haut, autrement dit dans le sens où s’est inscrite l’intention.

Une fois que l’on aspergé la feuille d’encre, on peut la plier en deux ou en quatre selon l’inspiration. On écrase avec la paume de la main, on démoule et on interprète.

Pour cela, le produit de vos efforts peut être spatialisé. Il s’agit d’un contrat entre votre outil divinatoire et vous, ce qui laisse une marge de liberté, même si ces conventions doivent obéir à quelques lois simples:

Ne pas être trop contraignantes. Evitez de demander à votre pendule de faire trois saltos arrière pour répondre «oui» et n’exigez pas le graphisme d’un cheval au galop sur fond de coucher de soleil pour savoir si votre petit ami va revenir. La convention doit rester souple et cohérente. On ne peut pas forcer la prédiction ni faire plier l’outil.

Ne pas être contre intuitives. Un exemple: si vous vivez en Europe, l’écriture est vectorisée de gauche à droite. De là, la partie gauche aura tendance à représenter plutôt le passé et la droite l’avenir, le lieu vers lequel on se dirige. Si vous êtes natif d’Orient le sens pourra être inverse. Tout dépend de ce que votre esprit a enregistré comme étant une représentation «naturelle» du déroulement des choses.

Ne modifiez pas en cours de route votre question ou vos conventions mentales.

Si la convention fonctionne mal, au bout de quelques tentatives, changez-en tout simplement.

De façon traditionnelle, on considère que:

Le haut ou le côté droit aura tendance à parler de l'avenir, le milieu du présent, et le bas ou la gauche de la feuille, du passé.
... Ou encore qu’à gauche s’inscrivent les sentiments, désir pensées & à droite, les concrétisations dans le réel, l’avenir.
.... Mais on peut aussi décider que les points positifs seront situés en haut de page tandis que les points négatifs se regrouperont gentiment en bas de page.
Etc.
http://www.lysiannedetey.fr/eso_encrom01a.html
Revenir en haut Aller en bas
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: ........ENCROMANCIE.......Histoire de tâches -------   Lun 9 Juin - 19:36







flower rha ! Cela branche bien votre pot de geranium ...

Va bien finir par se lancer un de ces jours !!!

Cela me fascine ...

Allez savoir pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ........ENCROMANCIE.......Histoire de tâches -------   

Revenir en haut Aller en bas
 
........ENCROMANCIE.......Histoire de tâches -------
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anacamptis laxiflora (Orchis à fleurs lâches)
» Bûches glacées veganes
» arrivee de nouvelles tâches solaires
» Faites- vous des tâches complexes?
» Nos tâches de la semaine ? (Bonne semaine!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: PARANORMAL :: SPIRITISME :: TECHNIQUE SPIRITE-
Sauter vers: