L'exode du Paranormal

Venez ici, découvrir le paranormal dans un état d'esprit zen et festif !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 LA XENOGLOSSIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geranium
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 7482
Age : 45
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: LA XENOGLOSSIE   Lun 16 Mar - 17:46

Un des plus étonnant phénomène Psychique que les religieux, les sceptiques et les athées ont continuellement et délibérément ignoré est la xénoglossie – l’aptitude à parler ou à écrire une langue étrangère qu’une personne n’a jamais apprise.
Après avoir épuisé toutes les autres explications – comme la fraude, la mémoire génétique, la télépathie et la crytomnésie (le souvenir d’une langue étrangère apprise avant), la xénoglossie est prise pour preuve des souvenirs d’une langue apprise dans une vie antérieure ou d’une communication avec une entité désincarnée – une personne spirituelle, un esprit.

Il y a beaucoup de cas archivés d’adultes et d’enfants parlant ou écrivant des langages qu’ils n’ont jamais appris. Quelquefois cela arrive spontanément mais plus souvent pendant que la personne est sous hypnose ou dans un état de conscience altéré. Dans quelques cas ce sont seulement peu de mots rappelés mais dans d’autres cas la personne parle tout à fait couramment et devient capable de converser avec des autochtones, parfois dans d’obscurs dialectes qui n’ont pas été en usage depuis des siècles.

Le Dr Morris Netherton rapporte un cas d’un garçon blond à yeux bleus de onze ans qui, sous hypnose, fut enregistré pendant onze minutes parlant un dialecte Chinois ancien. Quand l’enregistrement fut emmené chez un professeur de langues orientales à l’Université de Californie on découvrit qu’il s’agissait d’une récitation d’une religion oubliée de l’ancienne Chine (Fisher 1986 : 202).
Le médium américain George Valentine en transe dirigea des séances en Russie, Allemagne, Espagne et Pays de Galle. Le médium brésilien Carlos Mirabelli parla et écrivit de longs documents techniques dans plus de trente langages dont le Syrien et le Japonais en présence
de scientifiques et de foules allant jusqu’à 5 000 personnes (Lazarus 1993 : 121).


En 1977 des médecins d’un pénitentiaire d’état dans l’Ohio, USA, découvrirent qu’un violeur nommé Billy Mulligan était devenu possédé par deux nouvelles personnalités, toutes deux communicant dans un langage différent. Mulligan était né et avait été élevé aux USA et ne parlait pas de langue étrangère. Mais quand il était possédé par Abdul, Mulligan pouvait lire et écrire en parfait Arabe ; possédé par Rugen il parlait en parfait Serbo-Croate avec un épais accent Slave (Lazarus 1993 : 83)

Les explications les plus évidentes de ces sortes de cas sont soit une fraude délibérée ou la personne a appris la langue dans sa prime jeunesse sans le savoir. Les investigateurs soigneux prennent toujours soin d’étudier sérieusement ces deux possibilités.

Le Dr Ian Stevenson

Le Dr Ian Stevenson est un des scientifiques les plus respectés aux Etats-Unis. Il a fait des recherches spécialisées sur la xénoglossie et son livre Xénoglossie (Stevenson 1974) est une des plus importantes études dans ce domaine. Dans ce livre il commente une étude qu’il a faite d’une femme Américaine de 37 ans. Sous hypnose elle changea complètement de voix et de personnalité pour prendre celles d’un homme. Elle parla couramment en langue suédoise – un langage qu’elle ne parlait pas ni ne comprenait dans son état normal de conscience.

L’implication directe du Dr Stevenson dans ce cas dura plus de huit ans. L’étude fit intervenir des linguistes et d’autres experts et des scientifiques qui investiguèrent méticuleusement chaque explication alternative.
La fraude fut exclue pour un certain nombre de raisons essentielles dont Stevenson donne les grandes lignes dans son étude. Le sujet ainsi que son mari médecin furent étudiés en détails. Ils étaient sous extrême et continuelle surveillance, ne voulaient pas de publicité et furent d’accord pour que l’étude soit publiée seulement si leurs noms étaient changés pour protéger leur intimité.

Tous les deux, le mari et la femme, étaient considérés dans leur communauté locale comme d’honnêtes et décentes personnes et leur comportement était exemplaire. Assurément il n’y avait pas de motif de profit personnel. Au contraire, aller au bout de l’étude pendant plusieurs années leur apportait beaucoup d’inconvénients.
La cryptomnésie – le souvenir d’une langue étrangère apprise étant enfant fut aussi mis hors de cause. Des années d’investigation exclurent la possibilité qu’elle ou ses parents aient pu apprendre la langue suédoise dans leur jeunesse ou être au contact d’aucun Suédois.
Un autre cas que Stevenson étudia avec un égal soin fut rapporté dans l’édition de Juillet 1980 du Journal de la Société Américaine pour la Recherche Psychique. Il impliquait une femme de l’Inde nommée Uttar Huddar qui, à l’âge de 32 ans, prit spontanément la personnalité d’une mère de famille du Bengale de l’Ouest au début des années 1880. Elle se mit à parler Bengali au lieu de son propre langage le Marathi. Pendant des jours ou des semaines des gens parlant le Bengali devaient être amenés pour lui permettre de communiquer avec sa propre famille.

L’auteur Lyall Watson décrit un cas d’un enfant de dix ans, un Indien Igarot vivant dans une vallée reculée des Phippines Cagayon Valley. L’enfant n’avait jamais eu de contact avec un quelconque langage ou une culture autre que la sienne propre. Malgré cela, étant en transe, l’enfant communiquait librement en langue Zoulou, une langue qu’il ne pouvait même pas avoir entendu. Watson seul la reconnut parce qu’il avait passé le début de sa vie en Afrique (cité par Lazarus 1993 : 84).


Peter Ramster, un psychothérapeute Australien, a certifié plusieurs cas bien étudiés. Dans son livre The Search for Lives Past ( La Recherche sur le Passé des Vies) (Ramster 1990 : 227) il cite le cas de Cynthia Henderson dont le seul contact avec la langue Française avait été quelques mois de très basique instruction la septième année de l’école secondaire. Malgré cela, sous hypnose, elle était apte à tenir une longue conversation détaillée en Français avec un Français qu’elle parlait sans aucun accent Anglais et dans la manière du dix huitième siècle. Dans quelques cas des sujets ont communiqué dans des langages éteints ou parlés par une poignée d’experts.


Le Dr Joel Whitton cite le cas de Harold Jaworski qui sous hypnose écrivit vingt deux mots et phrases qu’il avait ‘entendus’ dans une vie passée de Viking. Travaillant indépendamment des linguistes identifièrent et traduisirent dix de ces mots comme étant du Old Norse et plusieurs autres du Russe, du Serbe et du Slave. Tous étaient des mots associés à la mer (Whitton et Fisher 1987: 210).

En 1931 une jeune Anglaise de Blackpool, connue sous le nom de Rosemary dans les archives de la Société pour la recherche Psychique, commença à parler dans un dialecte Egyptien ancien sous l’influence de la personnalité de Telika-Ventiu qui avait vécu approximativement en 1400 avant JC. Devant l’Egyptologue Howard Hume elle écrivit 66 phrases précises dans le langage perdu des hiéroglyphes et parla dans une langue non entendue en dehors des cercles académiques depuis des milliers d’années (Lazarus 1993: 85).
Pearl Curgen, un médium de Saint Louis qui était à peine cultivée, commença à écrire en Middle English. Sous les conseils d’une entité spirituelle elle produisit soixante nouvelles, pièces et poèmes, incluant un poème épique de 60 000 mots (Lazarus 1993: 119).

Télépathie ou mémoire génétique


En plus de la fraude et de la cryptomnésie, deux autres ‘explications’ données parfois par les sceptiques pour la xénoglossie sont la ‘télépathie’ et la ‘mémoire génétique’. Cependant il n’y a jamais eu, nulle part au monde, un cas documenté d’une personne apte à parler une langue étrangère qu’elle avait apprise par télépathie.

L’autre soit disant ‘explication’ – la mémoire génétique est également difficile à considérer sérieusement. L’affirmation que d’une certaine façon un langage Chinois Ancien devint intégré dans les gènes d’un jeune Américain Caucasien de onze ans le rendant apte à parler la langue est risible.


Il y a à proprement parler des milliers de cas de xénoglossie, dont beaucoup de centaines ont été documentés. Ils concernent des langages anciens et modernes du monde entier. Les investigateurs psychiques, comme le Dr Ian Stevenson hautement crédible, utilisèrent une méthode scientifique pour illustrer la xénoglossie et déclarent qu’il y a seulement deux explications possibles – ou bien le contact d’un esprit ou bien le souvenir d’une vie antérieure, les deux étant des preuves de l’existence de l’après-vie.


Ce sont maintenant les sceptiques qui doivent fournir une explication. Jusqu’à présent pas un n’a été capable de le faire.


En conséquence, en l’absence de toute autre explication crédible et dans le contexte de l’existence de certitude de preuve de l’après-vie – phénomènes des voix électroniques et médiumnité – la xénoglossie devient aisément acceptée comme un supplément de preuve de la survie.


http://preuvesdelapresvie.fr/chapter22.htm

_________________
Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêver de faire, faites-la.
L'audace a du génie, de la puissance et de la magie."

W.H. Murray
Revenir en haut Aller en bas
adeq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2244
Age : 38
Localisation : nul part qui n\'existe pas déjà
humeur :
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: LA XENOGLOSSIE   Lun 16 Mar - 19:38

Et bien non pas d'explication à ces cas, comme quoi certaines choses nous dépassent vraiment !

Joli travail flower

_________________



juger , c'est prendre le risque de se tromper .
comprendre c'est se donner la chance de savoir .
Revenir en haut Aller en bas
 
LA XENOGLOSSIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Médium xénoglossie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'exode du Paranormal :: PARANORMAL :: SPIRITISME :: TECHNIQUE SPIRITE-
Sauter vers: